Actualité

Quel avenir pour Hello Kitty chez EVA Air ?

BR4
Publié par Tyler Birth

La compagnie privée taïwanaise EVA Air s’est rendue célèbre lorsqu’elle lança en 2011 un partenariat avec la célèbre marque japonaise pour enfants (et plus grands) Hello Kitty.

Ce partenariat constitue en un co-branding à grande échelle de sept avions : des Airbus A330 et des Boeing 777.

Cinq Airbus :

  • Speed Puff
  • Happy Music
  • Magic Star
  • Around the world
  • Loves apples

BR2

Deux Boeing :

  • Shinning Star
  • Sanrio Family

BR3

En terme de lignes, on retrouve surtout des destinations asiatiques pour les Airbus et des destinations en Europe et en Amérique pour les Boeing : Paris et Houston.

BR1

La fin du projet ?

Cette opération marketing est d’une ampleur rarement égalée. Peindre des avions avec les couleurs d’une marque aussi puissante implique des coûts exorbitants pour la compagnie. Heureusement, elle s’assurait un buzz mondial, de très nombreux fans de l’univers Hello Kitty se fixant uniquement l’objectif de voler dans l’un de ces appareils.

BR10

Le portail China Aviation Daily expliquait récemment que la compagnie taïwanaise pourrait prochainement réduire l’intensité de ce partenariat. En cause : le retrait progressif des A330-200 au profit d’A330-300 de plus grande capacité. Deux avions aux couleurs de la poupée japonaise sont déjà programmés en sortie de flotte.

Du coup certaines destinations actuellement desservies en appareils Hello Kitty ne le seront plus à terme. C’est le cas, très étonnamment, du Japon ainsi que de la Corée, des Etats-Unis, de Paris et de la Malaisie.

La desserte d’Osaka-Kansai est à ce jour la première a avoir été officiellement terminée.

BR7

Mais le projet ne s’arrête pas là pour autant.

Car si certains avions sont sortis de flotte, la compagnie a en fait le projet d’étendre ses livrées spéciales à de nouveaux types d’avion : Airbus A321 et ATR-72. Mais pour ces derniers, EVA Air ne se limite pas à la poupée Hello Kitty dans l’univers de Sanrio. Ces deux appareils seront respectivement peints aux couleurs de « Gudetama » et « Bad Badtz Maru« .

L’ATR appartient à la flotte de Uni Air, la filiale régionale de EVA Air au sein de EVA Air Corporation. L’intérêt est évidemment de porter les couleurs de ce partenariat sur les lignes domestiques de l’île.

Crédit : flyingphotosmagazinenews

D’ailleurs l’Airbus moyen-courrier est déjà en cours de peinture dans les ateliers taïwanais.

Crédit : flyingphotosmagazinenews

Les rumeurs qui prêtent donc à la mise au ban définitive des avions Hello Kitty ne sont donc pas intégralement fondées, même s’il est vrai que certains appareils verront leur livrée disparaître. Cela n’empêchera pas la présence du service et des amenities à bord.

BR6

Taipei – Houston :

BR8

Taipei – Seoul :

BR9

La desserte de Paris Charles de Gaulle n’est quant à elle visiblement pas prête de prendre fin puisque EVA Air annonçait le mois dernier qu’elle comptait augmenter les fréquences de ses vols Hello Kitty entre les deux capitales.

Conclusion.

EVA Air est un peu déroutante dans sa stratégie marketing. Ses avions emblématiques sont en phase de retrait, ce qui signe la fin d’une époque après de nombreuses années de buzz mondial.

Blue Stahli Luân

Est-ce la le signe d’une fin de buzz pour la compagnie taïwanaise qui doit tout de même profiter de son contrat ? Ou commence-t-elle à ne plus assumer la totalité de ce partenariat ?

Toujours est-il qu’elle a décidé de se diversifier en ne proposant plus uniquement des avions et un univers intégralement dédié au chaton mais plus globalement à tout l’univers Sanrion avec l’apparition de nouveaux personnages.

www.sanrio.com

L’intérieur des Airbus et ATR ainsi que le service suivront-ils le même chemin que les Airbus A330 et B777 existant ?

Ce sera intéressant à constater le cas échéant !

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire