Bonnes affaires Programme de fidélité

[BON PLAN] Le patron de Flying Blue nous présente PointsHound !

AF1
Publié par Tyler Birth

Gagner et dépenser des miles Flying Blue en séjournant à l’hôtel, c’est possible avec PointsHound. Cette plateforme de réservation, acquise par Points, partenaire privilégié du programme de fidélité des compagnies Air France – KLM (sans oublier Aircalin, HOP!, Kenya Airways, TAROM et Transavia !) depuis de nombreuses années, permet de proposer à ses clients un panel de plus de 150 000 hôtels à travers le monde à un tarif promis avantageux auquel vient s’ajouter un bonus en miles crédité sur le compte du client encarté auprès d’un programme de fidélité aérien.

PH

PointsHound est un OTAOnline Travel Agency. Ses partenaires sont nombreux. On retrouve le programme de fidélité Flying Blue, mais également Finnair Plus, Etihad Guest, Icelandair, Hawaiian Miles, LAN Pass, Free Spirit, et bien d’autres encore. Chaque compagnie aérienne au travers de son FFP dispose d’une interface dédiée où ses clients pourront réserver un séjour hôtelier tout en bénéficiant d’un bonus négocié. C’est bien entendu le cas de Flying Blue.

AF1

Nous avons pu contacter Frédéric Kahane, le patron de Flying Blue, qui nous a confié les ambitions du premier programme de fidélité aérien d’Europe avec sa nouvelle offre PointsHound.

Flying Blue affirme vouloir innover pour toujours rester intéressant pour ses clients. Nous l’avons vu récemment, le programme de fidélité des compagnies Air France – KLM (notamment) s’est vu récompenser à de nombreuses reprises lors de la dernière cérémonie des Freddie Awards avec, pour couronner ce succès répété d’année en année, le titre de meilleur programme de fidélité aérien d’Europe.

freddiewinners_086

Frédéric Kahane est fier de ces récompenses. Elles sont pour lui le moyen de vérifier, annuellement, l’engagement des clients encartés envers le programme de fidélité Flying Blue. Il faut dire que cette année encore ce sont plus de 3,7 millions de voyageurs fréquents qui ont fait la démarche de voter pour leurs programmes de fidélité de prédilection : un nombre record ! 

« Nous voulons faire vivre Flying Blue et développer le programme de fidélité pour tous les clients, qu’ils soient Ivory ou Platinum. Les Freddie Awards sont pour nous le bon moyen d’engager des discussions avec ces clients qui votent en nombre. C’est la possibilité de toujours innover davantage pour rester intéressant pour ces clients ».

PointsHound permet à Flying Blue de faire vivre son programme.

Les clients peuvent ainsi :

  • Gagner des miles Flying Blue en séjournant dans l’un des 150 000 hôtels proposés par PointsHound.
  • Payer leur réservation dans l’un des hôtels commercialisé par l’OTA en utilisant la fonction Cash & Miles.

AF3

Gagner des miles Flying Blue.

Gagner des miles. Une symphonie agréable à l’oreille du voyageur fréquent. Flying Blue et PointsHound offre la possibilité de cumuler des miles en séjournant dans l’une des 150 000 propriétés commercialisées par l’OTA à travers le monde.

Les exemples de gains qui, il faut l’avouer, mettent l’eau à la bouche, sont nombreux sur la page d’accueil de l’interface dédiée. Un certain Piotr aurait même gagné plus de 11 000 miles en séjournant à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. La belle affaire !

AF2

Les miles accumulés sont des Miles – Primes. Ils ne permettent pas de faire la course aux statuts Flying Blue.

Si PointsHound et le programme de fidélité des compagnies Air France – KLM s’entendent pour octroyer un nombre de miles, variable d’une propriété à l’autre, Frédéric Kahane confiait à Tyler Birth que des opérations ponctuelles permettent – et permettront – d’octroyer des bonus de miles supplémentaires aux clients séjournant dans un hôtel désigné.

Ainsi, et pour toute réservation effectuée avant le 31 août 2016 avec PointsHound, Flying Blue offrira à un client tiré au sort un bonus exceptionnel de 100 000 miles. Un bon moyen de faire vivre le programme de fidélité.

Par ailleurs, un bonus de 2 500 miles Flying Blue est attribué pour toute première réservation avec PointsHound.

PH1

Mais cet OTA n’est pas le seul à proposer un bonus de miles pour toute réservation hôtelière par ses bons soins. RocketMiles pour ne citer que lui offre également cette possibilité.

La règle est simple. Le plus gros bonus de miles sont généralement attribués aux hôtels onéreux. Sur la page d’accueil du site, le bonus de miles présenté par la plateforme de réservation laisse rêveur comme pour le Andaz Wall Street à New York

PH3

… même si en définitive le bonus réel consenti par nuitée est bien moins exceptionnelsans oublier, bien entendu, le prix de la chambre (un simple calcul du coût d’acquisition du mile permet de réfléchir à deux fois avant de procéder à la réservation) !

PH2

La catégorie « Gagnez beaucoup de Miles avec ces hôtels » propose ces propriétés onéreuses où l’accumulation de miles demeure cependant cohérente.

Du côté des hôtels de moins grand standing, le gain de miles est là dérisoire.

PH6

Ainsi, si l’on fait abstraction du bonus de 2 500 miles ajouté pour une première réservation, les hôtels proposés aux alentours de 150 EUR permettent de gagner entre 200 et 300 miles Flying Bluele gain est ci-dessus bonifié en raison de la promotion mentionné.

Là encore, un simple calcul du coût d’acquisition du mile laisse pensif.

Mais si le tarif est cohérent – c’est à dire, si le tarif proposé par PointsHound n’est pas plus élevé que celui proposé par un autre OTA ou même en vente directe via le site internet de l’hôtelier – l’opération est intéressante.

Il est toujours préférable de gagner 200 ou 300 miles que … 0 !

Les miles Flying Blue comme moyen de paiement.

C’est la vraie innovation.

Désormais, il est possible de bénéficier de l’option « Cash & Points » permettant de réserver son séjour hôtelier en partie avec des miles Flying Blue. L’autre partie est à acquitter en monnaie sonnante et trébuchante.

Frédéric Kahane est satisfait. Flying Blue propose ainsi à ses membres les moins fortunés en miles la possibilité de s’en servir. Si Transavia fait débuter ses billets primes dès 5 000 miles, et si Flying Blue propose l’achat d’objets dans la boutique en ligne dès 2 000 miles (un article y est par ailleurs vendu toutes les 5 minutes !), cette option Cash & Points chez PointsHound vient compléter l’offre « petit budget » pour leur permettre de dépenser les miles accumulés.

« Flying Blue propose depuis longtemps des partenariats hôteliers à ses membres. Désormais, avec PointsHound, nous souhaitons également offrir à nos clients la possibilité d’utiliser leurs miles pour régler, en partie, un séjour hôtelier. Et il y en a pour tous les budgets puisque des réservations en Cash & Miles sont possibles dès 2 000 miles Flying Blue ».

PH7

Plus de 50 000 propriétéssur un panel de 150 000 hôtels, rappelons-le – proposent cette option.

Par ailleurs, certaines « offres exclusives » permettent de faire des économies.

Prenons l’exemple du Grand Hyatt de New York, la semaine prochaine. Sur le site de l’hôtelier, la nuitée est proposée à 381,03 USD, toutes taxes comprises, au meilleur tarif disponible (non membre). En euros, le tarif s’affiche à 342,15 EUR.

PH9

Chez PointsHound, la même nuitée est proposée à 335 EUR, hors négociation. Une économie de 7 EUR est d’ores et déjà appliquée entre le tarif du site de l’hôtelier et celui de l’OTA. Mais avec PointsHound, contre 1 400 miles Flying Blue, le tarif tombe à 238 EUR, soit une économie de 97 EUR (ou 104 EUR avec le tarif proposé par Hyatt).

PH8

Le mile unitaire ainsi dépensé coûtera près de 7 cts d’EUR au membre encarté au programme de fidélité des compagnies Air France – KLM. Une somme, certes, mais un bon moyen de dépenser ses miles quand ils ne font que dormir sur votre compte Flying Blue et que vous ne disposez pas de suffisamment de miles pour vous offrir un billet prime !

PointsHound : une solution véritablement lucrative ?

Finalement, la question que tout client est en droit de se poser est simple : est-il possible de faire une bonne affaire en utilisant PointsHound pour réserver mon séjour hôtelier ?

L’objectif de Flying Blue demeure de rendre intéressant son programme de fidélité tout en permettant à ses membres de faire de bonnes affaires. L’OTA a, quant à lui, pour mission de proposer des tarifs intéressants aux clients en les négociants avec les chaînes hôtelières et les différentes propriétés hors chaînes.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec notre partenaire pour rendre l’offre que nous proposons attractive. PointsHound négocie avec les hôteliers pour commercialiser des tarifs compétitifs ».

Il y a du bon, comme du moins bon.

Le Sofitel So de Bangkok est proposé à 148 EUR sur la plateforme de réservation, octroyant un bonus de 300 miles Flying Blue.

AF7

Sur le site d’AccorHotels, la même propriété est proposée au tarif de 124 EUR hors taxes, soit un tarif toutes taxes comprises de 145,61 EUR.

AF9 AF12

Un peu plus cher, de quelques euros, chez PointsHound … mais avec un crédit de 300 miles primes sur le compte Flying Blue du membre.

Finalement, un mile à pas cher !

Cependant, les conditions générales des programmes de fidélité hôteliers vont poser problème.

En effet, en procédant à la réservation d’un séjour hôtelier via un OTA, les chaînes hôtelières sont libres de soit :

  • Considérer qu’un membre à statut ne peut pas bénéficier des avantages de son programme ;
  • Ne pas attribuer les points sur le compte de son programme de fidélité ;
  • Ni reconnaître le statut, ni attribuer de points.

Une belle porte fermée pour seulement une poignée de miles Flying Blue !

Pour le patron de Flying Blue, Frédéric Kahane, s’il aimerait que ces avantages soient cumulables – notamment pour renforcer l’attractivité de son offre commerciale – il concède que ces attributions relèvent du choix exclusif de l’hôtelier. Mais l’offre à d’autres avantages !

« La grande force de ce partenariat avec PointsHound est de proposer à nos clients plus de 150 000 hôtels dans le monde entier ».

Conclusion.

Frédéric Kahane se satisfait des premiers résultats du partenariat entre PointsHound et Flying Blue.

Si le taux de conversion est annoncé comme bon après ce premier mois de mise en service, il faudra désormais développer les volumes. Mais l’offre n’est qu’à ses débuts et des évolutions sont déjà dans les tuyaux !

« Nous en sommes au début. Nous avons lancé l’interface au début du mois de mai 2016. L’expérience digitale sera améliorée dans les mois qui viennent pour que PointsHound puisse s’intégrer plus efficacement avec l’environnement Flying Blue ».

Tout n’est pas à prendre les yeux fermés chez PointsHound au faux prétexte de grappiller quelques miles, mais comme toujours, de jolies pépites sont disponibles.

Et finalement, le véritable point positif de cette offre est de permettre à tous les membres du programme de fidélité, sans exception, d’utiliser des miles parfois si durement accumulés !

Tyler.

Entretien réalisé par Tyler Birth avec Frédéric Kahane le 31 mai 2016.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

4 Commentaire

  • Cher monsieur,
    Nous avons 4 fois utilisé votre service et les 4 fois ont échoué. En effet, nous avons tenté avec des dates différentes, des hôtels différents et même, des cartes de crédit differentes. À chaque fois, l’argent a été chargé, mais aucune réservation! En plus, il nous fallait attendre quelques jours avant que l’argent nous soit remis sur la carte de crédit.
    A ce jour, nous perdons de l’argent avec votre système, car, nous avons réservé un billet -prime et nous devons maintenant payer la pénalité car, nous devrons l’annuler.Il nous est ABSOLUMENT impossible de réserver une chambre via votre service…….
    Nous allons essayer une cinquième fois et, à défaut, nous devrons porter plainte aux instances concernées.

    • Bonjour,

      Voilà une situation aux accents baroque !
      Néanmoins, PointsHound Flying Blue, comme son nom l’indique, appartient à Flying Blue : les instances concernées ici sont donc Flying Blue !
      N’hésitez pas à les contacter.
      Bon courage,

      Cordialement,

Publier un Commentaire