Actualité Brève

Emirates usurperait-elle sont titre de meilleure compagnie aérienne au monde ?

img_0299
Publié par Tyler Birth

Il est difficile de répondre à cette question tant les compagnies aériennes en tête du classement mondial rivalisent d’inventivité et d’investissements afin de proposer à leurs clients le présupposé meilleur.

En 2016, Emirates a été élue Meilleure compagnie aérienne au monde par le prestigieux classement Skytrax, reléguant ainsi sa consoeur qatarie au second rang, après plusieurs premiers titres remportés précédemment. Il faut dire qu’en 2016, Qatar Airways a elle aussi fait l’objet de quelques restrictions budgétaires qui pourraient désormais paraître comme étant minimes eu égard à ce que certaines compagnies s’apprêtent à proposer à leurs clients en 2017.

En volant avec Emirates, indépendamment de sa prestigieuse réputation (et forte de ce nouveau titre ainsi que de ses quatre étoiles Skytrax), les passagers s’attendent indéniablement à un traitement exceptionnel.

Avec plus de 150 destinations desservies à travers le monde via sont hub de Dubaï, sa flotte composée exclusivement de gros porteurs avec ses Boeing 777 et ses Airbus A380, ses salons d’un gigantisme assumé… la compagnie aérienne a, sur le papier, de quoi faire rêver !

img_0314

En réalité, les salons sont loin de faire rêver : des zones de repos surpeuplées en Business, où le silence et le calme sont les grands absents, des salles de douche exigües, …

Mais à bord … est-ce aussi exceptionnel que ce que la belle Jennifer Aniston veut bien nous le faire croire ? Le ciel étoilé n’existe t-il pas seulement dans les faux plafonds des appareils de la flotte ?

Si Emirates a présenté au salon ITB à Berlin cette année sa nouvelle cabine Affaires, il n’en demeure pas moins que la compagnie conserve une configuration en 2 – 3 – 2 à bord de ses Boeing 777, aujourd’hui d’un autre temps. Avec 7 passagers de front en Business sur ce type appareil, il est difficile de considérer cette configuration comme optimale.

ek-new-flat2-1024x768

Nouveau siège Business qui équipera les Boeing 777 de la flotte

Sans oublier que, si la compagnie ne propose ni le full access ni le full privacy à ses clients Affaires à bord de ses Boeing 777 (et contrairement au siège Skylounge de Zodiac Aerospace qui équipent les Airbus A380), Emirates fait fi également du full flat.

img_0189

Siège Business Emirates à bord des Boeing 777

img_0197

Siège Business Emirates à bord des Boeing 777

Si certaines compagnies européennes sont décriées pour leur toboggans en Business (Air France remplace progressivement ces sièges par les Cirrus de Zodiac Aerospace mais ils demeurent cependant disponibles sur certains appareils, tels que les Airbus A380), la compagnie aérienne de Dubaï n’en est pas moins exempte de reproches.

Alors oui, le siège propose des fonctionnalités appréciables. Bien que parfois un peu gadget, certaines facilitent la vie des passagers à bord. La tablette (de la taille d’un iPad mini) qui permet de contrôler son espace individuel (y compris l’ICE – le système de d’information, de communication et de divertissement de la compagnie aérienne) trouve son utilité.

img_0246

Tablette de contrôle du siège Business

img_0265

Tablette de contrôle du siège Business

Il faut dire que l’ICE est l’une des grandes forces d’Emirates : la compagnie aérienne propose un chargement très complet de films, de séries télévisées, de musiques … dans plusieurs langues, utilisées dans les pays de son vaste réseau.

img_0250

Tablette de contrôle du siège Business

img_0251

Divertissement à bord

Dont acte.

Mais le service à bord est tout aussi important que le siège et le système de divertissement. Et sur ce point, Emirates n’emporte pas mes faveurs.

Qu’Emirates souffre ici la comparaison avec sa consoeur Qatar Airways.

Il y a des jours avec et des jours sans. Là encore, par le passé, certaines compagnies aériennes s’étaient entachées d’une réputation en la matière. Indépendamment du sourire – on ne peut pas toujours sourire, même si l’on travaille dans un métier de service -, c’est l’attention portée aux clients qui fait toute la différence.

Ou l’indifférence.

L’hospitalité qatarie est-elle plus chaleureuse que la dubaïote ?

S’il convient de ne pas dresser de portraits définitifs après une expérience particulière, lorsque l’on détient le titre de Meilleure compagnie au monde le droit à l’erreur est minime.

La très grande force de Qatar Airways est de servir à ses passagers Business une prestation si qualitative qu’elle fait passer la Première classe comme superfétatoire. Ainsi, en dressant une table sans plateau et en fournissant une prestation à la demande (il est ainsi tout à fait possible de décaler l’heure de son dîner, à convenance), la compagnie nationale du Qatar se démarque. Ce n’est pas innocemment que d’autres compagnies, à la recherche d’un ciel plus étoilé (Lufthansa dans un registre pleinement assumé et Air France toujours à demi-mot), imitent ce type de service en classe Affaires.

Sur ce point, Emirates feint l’indifférence face à la concurrence et propose à ses clients Business un plateau où sont présents, en fonction de la durée du vol, l’entrée et le plat de résistance. Ce n’est ni très élégant, ni très Premium. Sur un vol de près de 3 heures, entre Le Caire et Dubaï et Le Caire et Doha, la différence est flagrante, au désavantage de la compagnie de Dubaï.

img_0283

Plateau repas Business entre Le Caire et Dubaï

D’autres différences sont à noter :

Emirates propose un seul et unique champagne (au demeurant très correct) en Business quand Qatar Airways en propose deux (d’un très bon niveau également) – un brut et un rosé.

img_0278

Carte des vins et champagne en Business

Du côté du Qatar, les desserts sont signés par un pâtissier réputé (Ladurée, depuis Doha) tandis qu’Emirates se contente d’y apporter la signature de son chef. Ce point est anecdotique compte tenu des excellents desserts proposés par la compagnie dubaïote.

img_0293

Dessert Business entre Le Caire et Dubaï

Pour les étoiles dans les yeux, on repassera …

img_0297

Plafond étoilé en classe Affaires

Conclusion.

Un vol ne fait pas et ne défait pas la réputation d’une compagnie aérienne.

Par ailleurs, Emirates propose de bons tarifs notamment au départ du Caire, m’invitant sans doute à réitérer l’expérience.

Mais avec une classe Affaires sur les Boeing 777 configurée en 2 – 3 – 2, équipée de sièges qui ne sont pas full flat, un plateau repas (au sens propre du terme) en Business, des salons comparables à un hall de gare (autant par le bruit que par le nombre très important de passagers), … la compagnie de Dubaï ne fait pas rêver.

Lui attribuer de titre de Meilleure compagnie aérienne au monde en 2016, prenant qui plus est la suite de Qatar Airways dont l’excellence n’est plus à démontrer, Skytrax fait preuve d’un manque certain de clairvoyance.

Dans le meilleur des cas. 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

3 Commentaire

  • tout a fait d accord avec cet article le titre de meilleur compagnie au monde est usurpé et chez skytrax il faut qu ils arrêtent de fumer la moquette car emirates n arrive pas a la cheville de qatar tant au niveau de la cabine du service que de la proactivité du personnel quand au salon n en parlons pas
    les salons affaires et first de qatar sont des palaces a coté de ceux d emirates
    chez qatar les salons business et first sont des vrais salons réservé a ce type de clientèle les détenteurs de cartes de fid ont accès a des salons qui leurs sont propres

Publier un Commentaire