Actualité

[EXCLUSIVITÉ] Le Canada met en place un visa électronique payant !

eTA-web-banner-443x170
Publié par Tyler Birth

C’est une information qui n’a pas fait grand bruit – sauf peut-être auprès de ceux qui étaient outre-Atlantique cet été : le Canada rejoint le club des pays imposant une autorisation électronique préalable à l’entrée sur le territoire.


eTA-1

On se souvient de la mise en place de l’ESTA aux États-Unis il y a un peu plus de 6 ans : le programme avait débuté en aout 2008 pour devenir obligatoire en janvier 2009. Gratuit à ses débuts, il en coûte dorénavant 14 USD à chaque renouvellement, tous les 2 ans.

Le Canada fera donc parti de ces pays qui font payer l’entrée sur le territoire. Ces visas déguisés ne sont pas hors de prix et ne constituent pas de contraintes rédhibitoires mais il faudra le prendre en compte lors de la préparation des voyages.

A partir de quand ?

À la manière des américains, la mise en place de l’eTA se fera en deux temps.

  • Depuis le 1er août 2015, les voyageurs peuvent demander leur eTA en ligne ;
  • À partir du 15 mars 2016, l’eTA sera obligatoire pour les voyageurs arrivant par les airs au Canada.

eTA-1bis

Qui est éligible ?

Le site internet dédié permet de vérifier très simplement qui est concerné ou non par cette nouvelle formalité, il vous suffit de cliquer sur ce lien.

Vous y verrez donc sans surprise que les ressortissants français sont concernés …
eTA-2

… tout comme les Belges, Luxembourgeois et Suisses.

eTA-3

eTA-4

eTA-5

L’exemption la plus notable concerne les ressortissants américains qui n’ont pas besoin de se soumettre à cette autorisation.

eTA-6

Au cas où ce ne serait pas évident : le passeportet tout autre pièces justifiant le séjour le cas échéant – reste indispensable. L’eTA ne sert en fait qu’à pré-valider votre accès au Canada.

Le prix.

Le Canada se montre bien plus généreux que son voisin américain. Pour valider la procédure d’inscription, il faudra s’acquitter de la somme de 7 CAD. Au taux du jour cela donne 4,80 EUR, auquel il faudra ajouter les frais éventuels liés au paiement en devise étrangère.

Valable 5 ans, le coût de cette autorisation devient négligeable – à peine plus d’1 EUR par année. Il fait de fait surtout penser aux 4 USD de frais de service que facturent les USA lors du paiement de l’ESTA.

Le processus.

D’une simplicité déconcertante, il ne faut que quelques minutes pour en venir à bout.

La première page est dédiée au questionnaire de vérification de l’éligibilité.

eTA-7

La page suivante est réservée aux données réglementaire, la troisième page est elle celle du paiement.

Conclusion.

La seule chose que ne disent pas les services d’immigration, c’est si cette procédure permettra de réduire le temps d’attente à l’immigration aux aéroports canadiens.

Les files y sont réputées pour être particulièrement longues et les interrogatoires particulièrement contraignants.

Après tout, on peut toujours rêver !

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire