Actualité Reportages

Le service multiculturel Air France soigne la clientèle internationale !

FullSizeRender (36)
Publié par Tyler Birth

Voyager avec Air France lorsque l’on est français, et indépendamment de l’attachement que l’on peut porter à la compagnie nationale et à ses qualités, est avant tout une question de praticité. Néanmoins, la compagnie tricolore ne remplit pas ses appareils qu’avec ses clients francophones originaires de l’hexagone. Elle peut également compter sur sa clientèle internationale pour voler à son bord. Si le réseau de la compagnie nationale et la conception du voyage « à la française » sont en partie responsables de ce choix, il n’en demeure pas moins que les clients originaires des quatre coins du globe sortent de leur zone de confort en voyageant avec Air France et peuvent être confrontés à des difficultés telles que la langue ou la culture.

La compagnie aérienne met tout en oeuvre pour que cette clientèle internationale se sente également comme chez elle à bord de ses appareils (menus spécifiques et adaptés, nombreuses langues étrangères parlées, formation des équipages aux us et coutumes des pays, …). Mais pas seulement !

Au sol, depuis 1974 (aux origines de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle), Air France cherche à faciliter l’expérience de ces voyageurs du monde lorsqu’ils fréquentent sa plateforme aéroportuaire parisienne en les assistant tout au long de leur parcours.

Le service multiculturel était né !

Le service multiculturel de Paris-Charles-de-Gaulle est constitué de 6 équipes opérationnelles, composées de représentants Chinois, Coréens, Indiens, Japonais, d’Amérique Latine et du Moyen-Orient. Le service compte, par exemple, 8 collaborateurs chinois, 7 japonais, 7 d’Amérique Latine, 5 du Moyen-Orient et 2 coréens. Aux origines du service, l’Amérique du Nord était également représentée !

Les langues parlées par l’ensemble des équipes ne sont autres que le français, l’anglais, le japonais, le mandarin, le cantonais, le coréen, l’hindi, l’espagnol, le portugais ainsi que l’arabe littéraire.

DSC07658

Valérie Vauzou au centre (la Responsable du service multiculturel) et une partie de son équipe

Ces équipes dédiées à la clientèle internationale voyageant avec Air France sont présentes sur la plateforme aéroportuaire 7 jours sur 7 et sont adaptées aux programmes de vol dont ils représentent la culture.

« Leur mission est d’assurer et de valoriser, à travers une expertise multiculturelle et linguistique, l’excellence de la qualité de service dédiée à la clientèle étrangère quels que soient les aléas de l’exploitation et ainsi gagner leur préférence. »

Le blog Tyler Birth a eu le plaisir de rencontrer les équipes de Valérie Vauzou à Paris-Charles-de-Gaulle fin janvier. Nous avons suivi 3 collaborateurs du service multiculturel (équipes indienne, d’Amérique Latine et du Moyen-Orient) dans leur quotidien et dans leurs actions auprès des passagers Air France.

Paris-Charles-de-Gaulle, service multiculturel, 6h.

Les passagers n’ont pas accès aux locaux dévolus au service multiculturel Air France, situés en plein coeur du Terminal 2E Hall K. Habitués à parcourir plusieurs kilomètres quotidiennement, les équipes disposent ainsi d’une position stratégique dans l’aéroport. Le service partage ses murs avec la cellule Afrique.

DSC07663

Si les collaborateurs du multiculturel sont principalement affectés à des missions sur le terrain (accueils personnalisés, actions auprès d’autres services Air France présents dans l’aéroport, aide en cas d’irrégularités, accompagnements conjoints avec le personnel La Première …), il n’en demeure pas moins qu’une présence dans les locaux du service est requise pour leurs missions externes (traductions, réclamations de passagers internationaux, …) ou l’organisation d’événements.

Ils apportent également parfois leur aide aux services de douane ou médicaux de Charles-de-Gaulle.

DSC07536

Les événements ne manquent pas comme en témoignent les souvenirs affichés aux murs !

DSC07533

DSC07534

DSC07535

En effet, le service est à l’origine de l’organisation de diverses manifestations en lien avec les cultures qu’il représente.

Le but était de « mettre en résonance les cultures de tous les clients et de trouver les clefs pour renforcer les relations commerciales avec eux » lorsque Marine Gall introduisait il y a 7 ans le fameux objectif « oser » désormais si cher à la compagnie.

Le 28 janvier 2017, pour le nouvel an coréen, le multiculturel organisait en porte l’accueil des passagers comme il se doit : table à l’embarquement avec des pochons coréens et gâteaux en provenance de Séoul, annonces particulières et voeux en coréen. Les décorations étaient ensuite transmises à bord afin d’agrémenter la cabine. Le collaborateur coréen du service revêtait même à cette occasion (et pour la première fois nous a t-on dit) le Hanbok traditionnel.

Pour le nouvel an chinois, la compagnie mettait également les petits plats dans les grands ! Ainsi, le service multiculturel organisait la manifestation traditionnelle (animations, danses, …) dans le but de promouvoir Air France auprès de la clientèle chinoise. La cérémonie s’est déroulée le 2 février 2017 en la présence de l’Ambassadeur de Chine en France et du Ministre de l’Economie chinois. Formé par une collaboratrice de l’équipe, le Président-directeur général Jean-Marc Janaillac s’est même prêté à la tradition en enregistrant une vidéo diffusée à bord le 27 janvier 2017 au cours de laquelle il souhaitait ses voeux en chinois. En amont, les passagers recevaient également sur leurs smartphones une carte de voeux interactive.

Une enveloppe rouge était également distribuée aux passagers du vol ce même jour vers la Chine avec une attention toute particulière à l’intérieur ! 😉

Enveloppe rouge

Mais ce n’est pas tout.

Les collaborateurs du service forment également leurs collègues afin d’éviter les impairs culturels (ne pas toucher la tête des enfants indiens par exemple). L’équipe Chine s’est mobilisée pour former les collaborateurs Air France et les former aux spécificités culturelles (400 collaborateurs du passage, des salons, des pistes ont découvert le périmètre d’action du service) des clients. Aujourd’hui, une relation particulière s’est créée avec leurs collègues du passage !

Le service culturel est également à l’origine de l’édition des Passeports Phoenix : un guide des bonnes pratiques à destination des navigants commerciaux.

« Il s’agit d’être dans la sensibilité culturelle ! » – Valérie Vauzou

DSC07621

Paris-Charles-de-Gaulle, arrivée du vol AF217, 7h35.

Les collaborateurs du service multiculturel sont présents sur les vols dont ils représentent la culture : aux départs, aux arrivées, et en salle des bagages.

DSC07544

Le vol AF217 en provenance de Bombay se pose à Paris-Charles-de-Gaulle à 7h35.

Équipées de tablette et de MARCO (Mobile Agent pour la Relation Client & Opérationnelle, ndlr) les équipes vont au devant des passagers.

DSC07548

La compagnie nationale cherche indéniablement à fournir à ses équipes les moyens de répondre aux questions et aux exigences des clients. Ce nouvel équipement leur permet d’être proactifs : l’agent au sol équipé de MARCO n’attend plus que les passagers viennent à lui derrière son comptoir mais au contraire va au-devant pour mieux le servir.

DSC07550

DSC07569

Ils ont pour attribution de personnaliser l’accueil des clients tout au long de leur parcours sur le hub parisien à travers une approche culturelle spécifique. Ils permettent de renseigner dans leurs langues les clients. Si certains parlent le français ou l’anglais, il est toujours plus facile pour ces passagers d’échanger avec des collaborateurs Air France dans leurs langues.

DSC07572

Ils sont également appelés par différents services de la compagnie aérienne afin de faire le lien entre la clientèle internationale.

DSC07574

Paris-Charles-de-Gaulle, départ du vol AF422, 10h35.

Destination Bogota, l’équipe Amérique Latine rentre en action …

DSC07600

… et prépare en amont l’embarquement du vol.

DSC07601

Le service multiculturel est également présent en porte d’embarquement pour faciliter les correspondances des passagers. Ils portent assistance à leurs clients (transfert des bagages, vérification des sièges, …) et effectuent les annonces dans la langue du pays de destination.

DSC07614

Paris-Charles-de-Gaulle, départ du vol AF570, 14h30.

Au S3, le vol AF570 est dans l’attente de ses passagers à destination du Caire.

DSC07651

DSC07652

Ce jour, les clients découvraient avec intérêt l’appareil qui devait les mener à destination !

En effet, le premier Boeing 787-9, récemment intégré à la flotte, est à son point de stationnement en porte L44.

DSC07625

DSC07629

Là encore le service multiculturel apporte son aide aux passagers.

Vers le Caire, parler l’arabe littéraire est un atout indéniable et permet aux clients qui ont choisi de voler avec Air France (face à Egyptair pourtant présente au Terminal 1 de l’aéroport parisien) de se sentir choyés par la compagnie aérienne.

DSC07631

Les annonces sont ici aussi doublées en langue arabe afin de faciliter la compréhension de tous.

DSC07640

« Un client assisté c’est un client qui revient ! » – Valérie Vauzou

DSC07636

 Les équipes du service multiculturel travaillent main dans la main avec leurs collègues du hub.

DSC07646

DSC07647

Les options payantes.

Air France propose un accueil personnalisé aux passagers afin de faciliter leur temps passé sur la plateforme aéroportuaire. Ils sont accueillis personnellement par un des agents de la compagnie aérienne et sont guidés tout au long de leur parcours. Le client bénéficiera ainsi d’une expérience individuelle facilité en français ou en anglais à son départ, son arrivée, ou pendant sa correspondance.

Ce service est facturé 150 EUR TTC à Paris-Charles-de-Gaulle. Un agent peut accompagner jusqu’à 4 personnes (au-delà un supplément tarifaire est appliqué).

Le service multiculturel est quant à lui en mesure d’intervenir pour un accompagnement et une assistance des passagers dans la langue de leurs pays d’origine (en japonais, mandarin, cantonais, coréen, hindi, espagnol, portugais ainsi qu’en arabe littéraire).

Conclusion.

Le blog Tyler Birth attache une importance toute particulière à l’attention portée aux clients.

Le service multiculturel met tout en oeuvre pour que les clients qui font le choix de voler à bord de la compagnie tricolore indépendamment de leurs origines se sentent également comme chez eux à Paris-Charles-de-Gaulle. Avec plusieurs casquettes, les équipes du multiculturel sont disponibles 7 jours sur 7 afin de porter assistance aussi bien aux clients qu’à leurs collaborateurs avec deux objectifs : la satisfaction et la fidélisation des passagers.

Et toujours avec le sourire ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

  • Il est tout de même dommage que la compagnie Air France n’est pas à cœur de soigner au moins aussi bien ses clients français que les autres. Déjà, concernant la carte Flying Blue, le nombre de miles nécessaires, pour changer de catégorie, est plus important pour les clients français que pour les clients étrangers. Pour passer de « Ivory » à « Silver », il faut 30.000 miles statut pour les français, et seulement 25.000 pour les étrangers. A cela, il faut ajouter 15 vols qualifiants, or les vols en France ne sont pas des vols qualifiants. Du coup, il est beaucoup plus intéressant pour un français de choisir des compagnies étrangères que des compagnies françaises.
    Pour moi qui habite en province, je vais 6 fois par an en Thaïlande. Par Air-France, cela me fait 12 vols qualifiant, aucune chance de passer « Silver ». Si je voyage sur Emirates, de Barcelone, je paie beaucoup moins cher, sur des A380 plus confortables, avec un vrai programme de fidélité. C’est pareil de Paris, un Toulouse Paris à bas pris sur Easy Jet puis un vol Qatar ou Thaï en direct.
    De plus, autre problème d’Air France, impossible pour un français d’enregistrer un vol depuis un pays dont la compagnie nationale vole en « Code Share » avec Air France. Donc obligation d’enregistrer depuis l’aéroport de départ, avec les moins bonnes places, etc. (Par exemple en Corée du sud, Korean). Cette anomalie a été signalée maintes fois à Air France qui ne veut rien y faire, vu que leurs clients français, ils s’en moquent bien.
    Alors acheter français, oui, mais avec au minimum le même service que les autres…

Publier un Commentaire