Programme de fidélité

[PROGRAMME DE FIDÉLITÉ] Flying Blue – des avantages Silver qui se réduisent à peau de chagrin !

J
Publié par Tyler Birth

Le programme Flying Blue est le programme de fidélisation du groupe Air France – KLM. Lancé en 2005, il est également utilisé par les compagnies HOP!, Kenya Airways, Aircalin, Tarom et jusqu’au 30 novembre 2015 par Air Europa.

2015, une année en demi-teinte !

Le programme de fidélité fête ses dix ans cette année. Un non-évènement visiblement puisque pour célébrer l’occasion, Flying Blue ne proposait qu’une vague offre promotionnelle sur le montant en miles de certains billets prime (jusqu’au 20 décembre) et une vidéo et son making-of à 360° – retraçant les dix années écoulées. Et sur un site dédié, s’il vous plaît !

A

Comble de l’ironie, cette dixième année de fidélité est également l’année où Flying Blue a présenté à ses clients une nouvelle dévaluation portant cette fois-ci sur les billets en « prime flexible ».

En effet, nous avions eu l’occasion d’évoquer cette douloureuse sanction quelques semaines avant son entrée en vigueur. Les premiers touchés ? Les billets Air France La Première, disponibles uniquement en « prime flexible ». Désormais, un Paris – Los Angeles, en cabine La Première, est facturé 200 000 miles tout rond, en lieu et place des 162 500 miles demandés précédemment. Indépendamment du montant exorbitant des taxes d’aéroport qui vient s’ajouter au montant en miles du billet, c’est le nombre de vols nécessaires au cumul d’une telle somme qui rend désormais quasi-inaccessibles ces primes pour les voyageurs occasionnels, voir même fréquents.

Q

Pour s’offrir un aller-simple en cabine Air France La Première en billet prime, c’est plus de 8 aller-simples « payants » en First (et en étant Platinum !) dont il faudra s’acquitter.

QQ

Mais ce n’est pas tout. Le programme de fidélité conjoint des compagnies aériennes, s’il a la particularité de proposer en tout temps – ou presque – des disponibilités en billet prime sur de multiples destinations, le montant demandé en miles évolue en fonction du quota disponible, indépendamment du taux de remplissage de la cabine concerné. Par exemple en cabine Affaires, sont alloués X billets à 50 000 miles, X billets à 62 500 miles, X billets à 75 000 miles : si X sièges sont ouverts à l’acquisition en prime sur la cabine, et que X sièges à respectivement 50 000 et 62 500 miles sont vendus, les X derniers sièges seront au tarif de 75 000 miles et ce, y compris avec un très faible taux de remplissage. De quoi dissuader l’acquéreur !

Par téléphone, Flying Blue m’assurait récemment que seule Air France lorsqu’il s’agit de billets prime Air France – est en mesure de déterminer le contingent de place disponible à tel ou tel tarif.

En effet, avec un taux de remplissage bien inférieur à 50% le 31 décembre 2015, le Paris – Atlanta, en Economy, sur les lignes de la compagnie tricolore, s’affichait paisiblement au tarif de … 50 000 miles aller simple !

AAAsimulation du 12 décembre 2015

Il est définitivement probable que – et il y a une certaine récurrence dans mes propos sur ce point – chez Flying Blue, la connaissance de la table d’accumulation ait été depuis bien longtemps déjà oubliée.

L’année 2015 ne laissera pas de bons souvenirs dans les mémoires collectives et, à l’instar de la récente tarification apportée aux choix des sièges pour les passagers « lambdas ou presque » sur certaines destinations, ce sont les « petits » voyageurs qui se retrouvent lésés par ces modifications successives.

2016, une année sous de meilleurs auspices ?

Une chimère.

Malgré une communication honnête autour de cette modification, il faut bien le reconnaitre, Flying Blue aborde 2016 sous le signe de la réduction des avantages.

Le programme de fidélité reconnaît à ses membres quatre niveaux de fidélité.

OLe statut, de base ou Ivory est attribué dès l’inscription au programme. S’il ne confère aucun réel avantage, il permet de cumuler des miles à chaque voyage à bord d’un avion des compagnies partenaires du programme.

Le programme commence à récompenser ses membres, outre le cumul des miles, dès le niveau Silver. Attachés à ce statut, différents avantages permettent aux titulaires d’améliorer leur niveau de « confort » à l’aéroport comme à bord. Ce statut Silver correspond à un statut Elite au sein de l’alliance Skyteam.

De l’autre côté de la barrière, on retrouve les statuts Gold et Platinum, ou Elite + au sein de l’alliance Skyteam, qui confèrent aux heureux – ou courageux – détenteurs, des avantages supplémentaires.

Seul le statut Silver, à savoir le premier niveau véritable du programme, est touché par ces modifications de début d’année.

Afin d’atteindre ce premier palier, il est nécessaire d’accumuler au moins 30 000 miles statut ou 15 vols qualifiants au cours de l’année civile, entre le 1er janvier et 31 décembre.

OO

Les avantages sont peu nombreux mais ils permettent aux titulaires de bénéficier notamment d’un enregistrement, d’un embarquement et d’une récupération de bagages prioritaires.

Les  différents avantages sont les suivants :

L LL LLL LLLL

Au 5 janvier 2016, Flying Blue modifie les avantages dédiés aux membres Silver. Ils bénéficieront ainsi des avantages suivants :

  • Enregistrement prioritaire et dépose bagage prioritaire à l’enregistrement, si aucune autre file prioritaire dédiée n’est disponible, comme c’est le cas sur le long-courrier à CDG-2E, par exemple.
  • La création de l’ « Embarquement prioritaire Silver », après les passagers SkyPriority et avant les passagers Economy.
  • Accès à la passerelle à partir du Parking Privium (P2) à l’aéroport d’Amsterdam – Schiphol.

Ainsi, les passagers Silver qui bénéficiaient d’un accès SkyPriority ou assimilé (« also welcome« ) à l’embarquement devront attendre que les passagers Élites + embarquent pour pouvoir embarquer avant les passagers Economy.

Aussi, les membres Silver ne bénéficieront plus de la livraison des bagages prioritaire, de la file prioritaire aux contrôles de sécurité et d’immigration, à l’exception Hall 2 de Amsterdam, de la File prioritaire en agences et de l’Accès aux comptoirs de transfert prioritaires.

NN

Des nouveaux aménagements qui viennent atténuer les avantages d’une fidélité au programme Flying Blue.

Conclusion.

Quels sont les ambitions de Flying Blue pour son programme en 2016 ?

Entre la dévaluation de 2015 portant sur les billets en prime flexible, les diminutions des avantages liés au statut Silver du programme de fidélité à compter du 5 janvier 2016 et les tarifs en miles parfois exorbitants des rédemptions (malgré un taux de remplissage qui plaide en faveur du déblocage de primes), le programme de fidélisation du groupe Air France – KLM devient nettement défavorable aux voyageurs occasionnels.

Et les voyageurs – très – fréquents ne sont pas en reste pour autant !

L’année 2015 n’est cependant pas à la genèse de nouveautés préjudiciables aux membres puisque d’années en années, Flying Blue tend à atténuer considérablement l’attrait de son programme.

Il faut dire que les rumeurs vont bon train si bien, qu’au terme de l’année 2010, il y a déjà 5 ans, les avantages offerts aux membres – avec en tête de liste les billets dit « prime » – représentaient plus de 2 milliards d’euros au passif de la société.

Que les choses n’aillent pas en s’améliorant, c’est probable mais espérons que Flying Blue ne sabre pas davantage son programme dans les mois à venir puisque, que l’on se le dise, les membres encartés sont de plus en plus nombreux et le poids de ces avantages pèseront de plus en plus lourd.

Cela reviendrait à faire mentir le récent leitmotiv de l’une des deux compagnies fondatrices du programme de fidélisation.

Car au fond, ils sont loin de nous « offrir le meilleur » !

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

7 Commentaire

  • A part le bonus élite (50%) je ne vois plus les avantages de la carte Silver. Je suis bien conscient de ce que cela représente au passif de son bilan mais je ne comprends pas la stratégie d’AF avec Flying Blue…

    La déroute se poursuivra-t-elle en 2016 pour les autres statuts

    Que cherche AF avec son FTP? faire fuir les clients? car ce ne sont pas pour les prix que l’on prend AF la plupart du temps.
    si qqun a des réponses…

  • J’ai le statut Silver depuis plusieurs années et AF n’a même pas pris le soin de m’envoyer un mail pour m’en informer…
    Étant à Luxembourg, le choix est vaste avec d’autres compagnies comme British Airways, Lufthansa ou TAP.
    J’hésitez déjà à laisser tomber AF-KLM mais là ils m’ont carrément donné un coup de main !
    Mon statut est déjà renouvelé pour l’année prochaine mais après je laisse tomber.
    Il n’y a quasiment plus aucun avantage !

  • L’article est vraiment bien fait, par contre la réduction des avantages silver était attendue par les membres Elite +

    En effet il y a bien trop de monde aux comptoirs prioritaires et lors des embarquements. Ca va fluidifier la procédure pour les Elites +. Naturellement ce n’est pas bon pour les Elites, mais pour les +, c’est un vrai « plus » si j’ose dire.

Publier un Commentaire