Programme de fidélité

[PROGRAMME DE FIDELITE] La « Business discounted » de RJ ? Un cauchemar pour le BAEC !

13
Publié par Tyler Birth

Les très bons tarifs au départ de Paris en Business ne sont pas toujours au rendez-vous. Ce qui rend les cheminements nettement plus complexes.

Alors quand, après quelques recherches via Matrix, j’ai obtenu un mois avant le départ ce tarif Royal Jordanian (RJ) pour Bangkok (BKK), je n’ai pas eu à hésiter longtemps. À moins de 1400EUR, l’affaire était belle ! Si habituellement, chez oneworld, je donne ma préférence à Qatar Airways (QR) le tarif était supérieur de 300EUR cette fois-ci et RJ me permettait de découvrir leur nouveau Dreamliner entre Amman et Bangkok. Alors pourquoi pas, bien au contraire.

résa

À ce tarif, la classe de réservation n’est autre que de la I, à savoir de la « Business restricted ». En définitive, ce n’est rien d’autre que de la business avec une annulation impossible et une modification à des frais astronomiques.

Mes dates sont fixes et ne souffrent aucune modification éventuelle. Je réserve sans me poser une seule seconde la question du crédit d’Avios et de Tier Points, partant du principe que tout ou presque crédite au BAEC.

Le routing CDG-AMM-BKK-AMM-CDG fera l’objet de flight-reports disponibles ici.

 

Première anomalie – L’incohérence dans le market des vols.

 

Capture d’écran 2014-12-17 à 01.47.07

L’incohérence dans le market du vol RJ en American Airlines (AA) permet un Tier Bonus, non négligeable. Il s’agit du AA7196.

Capture d’écran 2014-12-17 à 01.58.23

En revanche, si le RJ est marketé American sur le tronçon CDG-AMM, c’est Malaysia (MH) qui prend la relève sur le AMM-BKK en MH9040.

Sur les deux vols en question, aucun Tier Point n’est crédité et seuls les Avios du vol RJ en partage de code AA7196 tombent dans mon escarcelle BAEC. Cette histoire commence à me poser problème, d’autant plus que la même partition se remet en mouvement dès le vol retour.

Je contacte British Airways par téléphone afin de soumettre ma demande de régularisation. Cette demande sera traitée – ou expédiée – en moins de 24H.

Premier refus

« On business Malaysia Airlines fares only flights with a booked classes of J, C, D and Z are eligible for Avios » . 

L’incohérence dans le market de mes vols entre Amman et Bangkok pose ici problème. En effet, souvenez-vous, mes vols sont en classe de réservation I ce qui, sous code MH, ne me permet ni l’accumulation d’Avios ni de Tier Points.

J’invite BA à se rapprocher de mon PNR afin de rectifier le tir.

deuxième refus

« I’ve checked your account and although your flights were operated by Royal Jordanian it shows that you bought your flights with MH flight numbers. On Malaysia Airlines marketed flights I class does not earn Avios or Tier Points ». 

La réponse est sans appel : c’est à moi de fournir les justificatifs nécessaires à ma bonne foi. Rendons cependant à César ce qui lui revient de droit, la réactivité est au rendez-vous.

Par retour de mail, le BAEC obtient tous les justificatifs demandés.

S’ouvre alors la seconde faille du système.

 

Seconde anomalie – L’incohérence dans les règles relatives au crédit d’Avios et de Tier points en fonction de la classe de réservation.

 

Refus récapitulatif

Le British Airways Executive Club me confirme, avec ce courriel, avoir effectué les modifications dans le market de mes vols.

« I have checked the details we have for your booking, but I am afraid the fare you paid was for a booked class that does not earn Avios or Tier Points, so we are unable to credit your account ».

En IBusiness restricted – Royal Jordanian crédite les points sur son propre programme de fidélité, Royal Plus.

unnamed (2)

Il n’est cependant pas rare que des différences existent à ce niveau entre les programmes des différentes compagnies aériennes d’une alliance. Je ne m’offusque pas de cette découverte.

Je suis cependant plus sceptique à la constatation du crédit d’Avios et de Tier points de l’Economy discounted de RJ chez BA.

unnamed (4)

Ce qui est encore plus étonnant dans cette histoire c’est que le BAEC m’invite expressément à consulter ce tableau pour justifier son refus alors que la classe de réservation I n’apparaît nulle part.

Deux possibilités : soit BA n’a pas connaissance de cette classe tarifaire chez RJ, ce qui me paraît peu probable, soit il existe un « vide juridique » dans lequel je suis tombé.

Preuve supplémentaire s’il en fallait une, la Business restricted, si elle est bien présente sur le site de RJ avec les conséquences que cela entraîne sur le crédit de points, n’apparaît nullement dans le calculateur d’Avios et de TP du BAEC.

unnamed (1)

unnamed

S’enclenche alors pour moi une longue bataille sur les réseaux sociaux afin de parvenir à une solution acceptable. Elle est pour moi évidente : le crédit de ce que BA me doit.

Capture d’écran 2014-12-15 à 02.20.00

Ce que British Airways tient absolument à obtenir de ma part n’est autre qu’une preuve indiquant une classe de réservation qui serait différente de la I dans laquelle j’ai réservé. Visiblement celle-ci dépasse pour eux l’entendement. Cette classe semble donc être un électron libre qui rend impossible le crédit de mon dû.

Mais, en toute cohérence, cela rend également impossible la persistance dans le refus du crédit.

Conclusion finale BA

« I appreciate you checked both on ba.com and with Royal Jordanian, and you felt this indicated you would earn full Avios and Tier Points for the fare class you purchased ». 

Si en définitive, avec la mise à jour de mon compte BAEC en Avios et Tier points, BA reconnaît l’erreur et me donne raison, la personne en charge de la rédaction finale de l’acceptation n’a pu faire autrement que de se fendre d’une suggestion, toute personnelle, en m’invitant à être d’avantage vigilant pour mes réservations futures. J’ai cru rêver.

Quoi qu’il en soit, si j’excepte les dizaines de captures d’écran de leurs propres sites internet, ce sont bien les réseaux sociaux qui sont parvenus à solutionner ces incohérences. Il était évident que je ne pouvais faire l’économie d’un chaleureux remerciement !

Capture d’écran 2014-12-15 à 02.15.40

Puisque au fond tout est enfin rentré dans l’ordre un mois après s’être envoyé en l’air !

Capture d’écran 2014-12-15 à 01.31.22

 

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

7 Commentaire

Publier un Commentaire