Reportages

[REPORTAGE] Air France – La Première – CDG/LAX – A380

149
Publié par Tyler Birth

Introduction
Salon La Première Air France – Paris Charles de Gaulle
Air France – La Première – CDG/LAX – A380
Hilton Grand Vacations Suites – Las Vegas
IHG : 56.000 points à la clef en trois propriétés
Hilton Grand Vacations – Elera Las Vegas
DoubleTree Marina del Rey – Los Angeles
Air France – Business – LAX/CDG – A380
_____________________________________________________ 

Air France
AF66 – Airbus A380
Paris (CDG) / Los Angles (LAX)
Cabine La Première – Siège 3L
Mercredi 21 janvier 2015

Souvenez-vous, j’avais demandé à embarquer en premier à bord de l’appareil afin d’effectuer quelques prises de vues de la cabine à vide. Cette demande m’ayant été accordée, c’est seul – passager – que je rejoins cet A380 à bord de la berline allemande.

67

Mon escorte, toujours très professionnelle, m’accompagne à bord de l’appareil afin de me présenter à l’équipage comme le protocole La Première le prévoit.

68

69

L’accueil est très chaleureux. Sont présents pour m’accueillir la Chef de Cabine Principale (CCP) ainsi que l’équipage La Première et – je ne suis cependant pas certain de sa fonction – le Chef de Cabine Business (CCB).

Mon siège est le 3L sur ce vol.

71

Celui-ci me permet de disposer d’une vue d’ensemble sur la cabine sans pour autant être observé par les autres passagers.

La cabine La Première du A380 F-HPJA.

C’est une très ancienne cabine La Première puisque désormais “deux générations” existent après celle-ci.

73

74

80

Les amenities me sont proposés. Ils sont composés d’un pyjama et d’une trousse de confort. La trousse de confort est signée Givenchy.

82

Cette trousse contient différentes crèmes et remplace les produits Biologique Recherche. Il est également possible d’obtenir sur simple demande un rasoir, de la mousse à raser et une brosse à dents.

215

213

Ayant embarqué en priorité, les portes de l’appareil sont encore ouvertes. Un café m’est proposé. Le café est accompagné d’une boîte individuelle de quatre chocolats Michel Cluzel.

84

85

C’est un bref aperçu de la nouvelle vaisselle Air France La Première.

La télécommande du siège, ancienne génération.

83

Sous l’ottoman, un espace de rangement est disponible.

86

Une paire de chausson et un plaid en laine et cachemire sont disponibles dans ce coffre. La présentation sous blister n’est pas idéale sur un produit first.

87

Une fois réchauffé, j’accepte volontiers le verre d’accueil qui m’est proposé. Ce sera une coupe de champagne.

88

Bollinger 2004, La Grande Année.

89

C’est l’apparition des flûtes à champagne pour Air France. Une apparition réussie : élégance et modernité.

90

91

La presse est proposée au chariot. Je ne retiens qu’une sélection de différents magazines. Conformément au protocole, la presse magazine ira ensuite rejoindre les présentoirs dans la cabine.

92

L’embarquement est terminé et une assiette composée de deux oshibori est proposée.

94

Nous repoussons, avec près de 50 minutes de retard.

95

96

Consignes de sécurité.

97

La cabine est prête pour le décollage. Nous serons 5 passagers à bord de cette cabine en partance pour LAX sur les 9 sièges disponibles. Le point faible de cette cabine réside en son absence d’intimité.

99

102

103

105

Nous progressons vers notre altitude de croisière.

107

À l’altitude autorisée, je déverrouille mon IFE qui se trouve à droite de mon siège. Celui-ci est de taille modeste et inférieure à celui qui équipe la cabine Business de cet appareil. Compte tenu de la proximité de l’IFE avec le siège, la vision de l’écran n’est pas altérée et le produit reste néanmoins correct.

111

113

Le 3L, mon domicile pour les 11 heures à venir, vu de l’ottoman.

114

Le nouveau coussin La Première est esthétiquement très réussi et aux couleurs de la compagnie.

115

116

Espace de rangement pour la presse.

117

Le coffret contient le casque et la télécommande.

120

Le casque est de marque Bose. Malheureusement, celui-ci ne fonctionnera pas parfaitement, le produit est vieillissant.

184

La télécommande.

185

L’éclairage individuel est facile d’utilisation.

118

119

Les menus sont proposés aux passagers. Ils sont au format A4. Mon PNC s’adressera à moi par mon nom durant l’intégralité du vol.

122

123

Bien entendu, en cabine La Première, le service se fait à la convenance du passager. Trois des cinq passagers décideront de déjeuner immédiatement. Pour ma part, j’indique que je désire déjeuner 1H30 après le décollage afin de profiter pleinement de l’apéritif.

124

125

Mise en bouche.
Quenelle de caviar Sturia Oscietra, crème fouettée au mascarpone et vodka, blini, citron vert.

126

127

Une pleine réussite !

Je profite de ce laps de temps pour admirer la vue extérieure jusqu’à l’heure programmée de mon déjeuner.

La table est ensuite dressée selon le protocole La Première.

134

135

Focus sur les détails.

136

139

140

141

137

Velouté de potimarron, crémeux au café arabica.

142

143

Ce velouté était bon, légèrement relevé en café.

L’entrée.

130

Lobe de foie gras, palets de pommes aux épices.

144

145

La tranche est fine. Le dressage correct. Le foie gras très bon.

Je demande après l’entrée à être resservi en mise en bouche.

147

148

Plats chauds.

131

Le service est désormais digne de ce que l’on attend du produit La Première avec ce service sous cloche.

149

Langoustines d’Écosse juste snackées, lentilles en variation de textures, épices, pickles d’oignons rouges.

150

151

Ce n’était pas mon choix principal n’étant pas de nature à consommer des produits de la mer. C’était néanmoins une réelle – et très agréable – surprise. Un plat très savoureux et sans fausse note.

La sélection du Maître fromager que j’accompagne d’une salade composée à la carte.

132

L’ensemble des fromages me sont présentés afin de faciliter mon choix.

152

Bleu d’Auvergne, crottin de Chavignol et Camembert au lait cru.

153

155

J’accompagne mon fromage d’un verre de Saint-Émilion Grand Cru 2008 dans l’unique but de présenter les nouveaux verres à vin !

DSC07979

154

C’est un vin de qualité.

Le moodlighting du A380 est enclenché puisque nous ne sommes plus que deux passagers à déjeuner.

156

Dessert.
La création sucrée, Lenôtre Paris.

133

Gâteau Opéra.

158

159

Tout simplement très bon.

Je décline la proposition de digestif.

Après cet excellent repas, sans fausse note, je me dirige vers le vestiaire afin de me préparer pour une courte sieste.

161

163

Avec vue !

162

Pyjama La Première.

210

211

La cabine n’étant occupée qu’à 60% je demande à ce que mon lit soit préparé en 3F. À mon retour, le lit est prêt.

165

166

167

Sur le siège est disposé un matelas, un oreiller et une couette.

Puis la cabine s’éteint.

171

J’accompagne mon repos d’un thé à la menthe en précisant que je souhaite être réveillé quatre heures avant l’arrivée sur LAX.

172

174

175

Le réveil se fait naturellement au dessus du territoire canadien.

176

J’opte pour un second thé à la menthe accompagné d’un trio de sorbets. Les sorbets sont les mêmes que ceux proposés en fin de repas aux passagers Business.

178

179

181

Pendant ce temps, mon lit est refait si je souhaite y retourner.

182

J’opte plutôt pour un film.

183

Le choix du film est traitre puisqu’il me conduira à avancer l’heure de mon dîner. La table est donc de nouveau dressée pour cette collation.

187

Au menu.

DSC07974

L’entrée.
Croque poulet à la mimolette et à la moutarde.

188

189

C’est original et surtout très bon.

Le plat chaud.
Noix de saint-jacques poêlées.

191

194

Une fois de plus, la présentation est d’un excellent niveau.

193

Le dressage est optimal et c’est très bon au goût.

La sélection du Maître fromager.
Brie et mascarpone à la truffe, roquette.

195

Dessert.

Avec une vue imprenable.

196

201

J’avais demandé à mettre de côté une tarte tatin en guise de dessert pour la seconde prestation.

198

199

C’est un échec gustatif !

Je m’essaie à la salade de fruits secs infusés aux poivres.

200

Deuxième échec.

Cette collation reste cependant d’un très bon niveau.

Café.

202

Nous avons finalement pu rattraper une partie du retard initial.

203

205

Quelques vues extérieures.

207

208

222

Dernières vues sur ce fidèle 3L.

217

218

Un give-away est distribué aux passagers. Un lot de deux vaporisateurs de voyage signés Givenchy.

219

Délicate attention.

Deux derniers oshibori sont distribués avant l’approche finale.

223

J’en profite pour demander un dernier café.

224

Les vestiaires sont distribués aux passagers.

228

Downtown LA.

229

Landing avec 20 minutes de retard sur l’horaire initialement prévu.

233

Et roulage jusqu’au point de stationnement.

234

Les passagers La Première sont invités à quitter en premier l’appareil. Chaque passager est annoncé, par son nom, auprès des 5 membres de l’équipe au sol afin que la répartition s’opère et qu’ils puissent quitter l’appareil sous escorte.

C’était sans nul doute, un très bon vol !

235

 

Tyler.

 

Retrouvez moi sur Flight-Report.com ici !

 

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

2 Commentaire

Publier un Commentaire