Reportages

Air France – La Première – CDG/LAX – Airbus A380

DSC06229
Publié par Tyler Birth

Air France
AF66 – Airbus A380
Paris (CDG) / Los Angles (LAX)
Cabine La Première – Siège 3L
Jeudi 24 mars 2016

___________________________

Il s’agit pour moi d’un vol très spécial.

Non pas que la ligne me soit inconnue, vous aviez déjà eu l’occasion d’embarquer à bord d’un vol Air France La Première depuis Paris et à destination de Los Angeles sur ce blog un an plus tôt. Mais si la compagnie tricolore propose désormais un excellent hard product avec son concept de Suite La Première, ce vol aux charmes surannés en Airbus A380 équipé des anciennes cabines First vers la Cité des Anges était pour moi l’occasion de fêter mon anniversaire.

Air France s’est associée avec Sixt Limousine pour fournir aux passagers qui le souhaite une prestation de transfert du domicile vers l’aéroport Paris Charles de Gaulle. Cette option, bien que payante, m’a été offerte par la compagnie aérienne pour célébrer ce jour. Les véhicules sont de prestige et les chauffeurs professionnels : un transfert bien agréable en somme !

Le salon Air France La Première est quant à lui un véritable moment de plaisir. L’offre de restauration est signée par le Chef étoilé Alain Ducasse et l’atmosphère du lounge demeure des plus agréable et apaisante. Vous pouvez par ailleurs retrouver deux reportages sur ce salon d’exception avant et après travaux d’embellissement.

Les passagers La Première bénéficient d’un parcours de sécurité dédié et rejoignent l’appareil en berline, accompagnés d’une escorte. Air France avait pris soin de dissimuler un cadeau spécial sur le siège passager pour cet anniversaire. La manager du salon nous accompagnera jusqu’au véhicule pour les dernières salutations.

DSC06210

Garée au pied du jetbridge, la berline abandonne ses passagers. Il convient alors de monter par l’escalier de service pour rejoindre la passerelle. L’embarquement se fait à la convenance du passager First.

DSC06211

L’accueil à bord est agréable et je retrouve cette cabine beige installée à bord des premiers Airbus A380. L’appareil du jour est immatriculé F-HPJF.

DSC06215

DSC06228

Je rejoins le siège que j’affectionne tout particulièrement : 3L.

DSC06229

DSC06230

Il permet une vue d’ensemble sur la cabine La Première.

DSC06224

Un coussin bleu ciel orné de la crevette ailée est disposé sur le siège dès l’embarquement.

DSC06231

Un coffre profond est situé sous l’ottoman en face du siège : il permet aux clients d’y déposer des effets personnels. Par ailleurs, Air France y dépose la paire de pantoufle protégée par un blister et un plaid rouge La Première.

DSC06263

DSC06304

Un porte-revues est prévu au niveau de la console du siège. Le coffret contient un casque anti-bruit de marque Bose, la télécommande de l’IFE ainsi qu’une prise électrique et un port USB. Une lampe individuelle est ajustable au besoin du passager.

DSC06552

DSC06550

La télécommande du siège est fonctionnelle et offre, en outre, une fonction massage.

DSC06658

M’attendait à mes côtés dans la voiture un cadeau, souvenez-vous. Air France, décidément irréprochable sur son produit au sol, avait pris soin de réaliser cette surprise, fortement appréciée 😉 !

Deux PNC seront en charge de la cabine La Première, complète sur ce vol.

J’accepte volontiers la proposition du steward de trinquer au champagne.

DSC

Champagne Laurent-Perrier cuvée Alexandra rosé 2004 accompagné d’une boîte de chocolats Michel Cluzel, de gaufrettes au chocolat et de nougats Ladurée. Le service au plateau est très élégant.

DSC06531

DSC06250

La nouvelle trousse de confort Givenchy m’est ensuite apportée avec le pyjama, dans son ancienne présentation le jour du vol.

DSC06232

La trousse contient quatre produits Givenchy à savoir un baume pour les lèvres, une crème pour le visage, une crème pour les mains et un contour des yeux, un masque occultant, un miroir et des bouchons d’oreille. Des brosses à dents sont disponibles dans les commodités.

DSC06297

L’appareil quitte son point de stationnement et nous roulons vers la piste.

DSC06251

DSC06265

Air France diffuse les consignes de sécurité.

DSC06260

Le vol AF66 quitte la France sous un ciel chargé.

DSC06277

DSC06278

Distribution des menus et oshibori.

DSC06299

Ayant profité d’un excellent petit-déjeuner au salon La Première de Charles de Gaulle, je demande à différer mon repas. Le steward, très attentionné, me suggérera de prendre l’apéritif avec la mise en bouche.

DSC06316

Quenelle de caviar Sturia Baeri, crème fouettée au mascarpone et à la vodka, citron vert et blini.

DSC06312

Avant de faire débuter le service du déjeuner, je profite de l’espace dédié entre la cabine First et les commodités pour enfiler le pyjama fourni par la compagnie aérienne …

DSC06321

… pour pouvoir m’installer plus confortablement.

DSC06330

Parfois, les publicités sont très à-propos même s’il s’agit ici de la classe Affaires 😉

DSC06320

Le service commence avant les côtes islandaises. Il est possible de suivre la progression du vol sur la géovision. L’IFE est de conception Thalès.

DSC06383

La table est dressée avec les « nouveaux » éléments de vaisselle de la compagnie aérienne. Les couverts sont disposés dans la serviette enroulée d’un lacet de cuir rouge, couleur du produit First de la compagnie française.

DSC06341

L’entrée.

DSC06521

Volaille de l’Orléanais à la truffe, salade croquante, noix de pécan.

DSC06345

DSC06346

Le plat, très bon, est signé Guy Martin.

Le plat chaud.  

DSC06523

Le service du plat chaud se fait sous cloche et au plateau.

DSC06351

Homard rôti, gateau de butternut et jus au bois sucré.

DSC06354

DSC06356

Le plat est tout simplement excellent.

Habituellement, le beurre est présenté dans sa barquette en aluminium Le Beurre d’Isigny. Après avoir interrogé le steward sur la raison de cette modification aussi inattendue qu’agréable, la réponse m’apprendra que cette petite attention me sera dédiée pendant le voyage compte tenu de mes nombreuses remarques répétées par le passé sur cette présentation.

DSC06362

Salade composée et fromage.

DSC06525

Salade composée de morceaux de poulet, d’œufs durs et de fromage.

DSC06390

DSC06393

Assiette de fromages : on me proposera un assortiment de l’ensemble de la carte.

DSC06413

DSC06417

Air France diffuse toujours d’excellentes playlist à bord – qu’il est ensuite possible de télécharger sur iTunes notamment. Elle m’accompagne systématiquement pendant le repas.

DSC06404

Nous ne serons que deux en cabine à rester éveiller.

DSC06410

Le bar est dressé en porte 1 droite. Si sa composition est très décevante (seulement quelques sodas, jus) il ne suffit que d’un appel à l’équipage pour obtenir quelque chose de la carte.

DSC06426

On retrouve une bouteille de Laurent – Perrier cuvée Alexandra dans la glace pour les petites soifs.

DSC06428

La conclusion de ce fastueux repas d’anniversaire se fera avec une crème vanille Lenôtre décevante, quelques fruits joliment présentés et un thé Fauchon pour espérer dormir quelques heures.

DSC06435

DSC06440

DSC06445

L’équipage procédera à l’installation de mon lit avec les éléments Sofitel MyBed. La cabine est maintenant plongée dans le noir. Petite attention, une boîte de chocolat Michel Cluzel sera déposée sur le lit.

DSC06458

Le confort des nouvelles Suites La Première s’impose dans un match contre ce produit vintage, c’est certain. Mais avec les accessoires Sofitel, ce lit est tout sauf désagréable : on y dort bien, on y dort longtemps. Personnellement, je ne dors que très peu en avion, avec généralement un repos de 1 à 2 heures. Je suis cependant resté plus de 3 heures dans les bras de Morphée, ce n’est pas si mal !

Une collation est disponible pendant le vol. Mon choix se portera sur une salade composée.

DSC06482

DSC06488

Salade, champignons, poulet, œufs durs.

DSC06490

Les autres passagers n’ayant pas tous sollicité l’amuse-bouche (caviar), le steward me proposera une quenelle supplémentaire avant le repas qui précède l’arrivée.

DSC06494

Au menu du repas.

DSC06528

L’entrée.

DSC06505

Brochette de veau au citron et datte.

DSC06502

Loin d’être exceptionnel …

Le plat chaud. 

DSC06508

Le protocole prévoit le service de certains plats chauds – notamment lors de la seconde prestation – dans ces cassolettes en porcelaine. Quelle élégance !

DSC06512

Morilles sauce au porto.

DSC06516

Excellentes ! Que l’on aime ou non les morilles, ce plat plutôt simple est l’un des meilleurs que j’ai eu l’occasion de manger au dessus des nuages.

Après la seconde prestation, le vol touche à sa fin. Nous sommes vertical Las Vegas.

DSC06532

DSC06540

DSC06561

Un oshibori est proposé aux passagers. Ce n’est que le deuxième du vol.

DSC06564

Les paysages sont toujours superbes.

DSC06569

DSC06571

Nous poursuivons notre descente vers Los Angeles et la cabine se prépare à l’atterrissage. Les effets personnels au vestiaires seront restitués par l’équipage qui en profitera pour prendre congé des passagers avec un indéfectible professionnalisme !

DSC06573

DSC06578

La caméra sur l’empennage permet de suivre la descente avec une vue étendue sur la région.

DSC06580

Aéroport international de Los Angeles.

DSC06585

Notre appareil prend place à côté d’un Boeing 747-400 de KLM.

DSC06597

Le vol s’achève non sans une dernière salutation individuelle de la Chef de Cabine Principale également très agréable et pleine d’humour. Les 9 passagers sont pris en charge par l’équipe au sol d’Air France à Los Angeles : une hôtesse par PNR. J’aurais le plaisir d’être accompagné de l’hôtesse qui s’était occupée de moi au vol précédent.

DSC06591

Conclusion.

Un excellent vol Air France.

Que ce soit au sol ou à bord, le professionnalisme et l’envie de bien faire du personnel de la compagnie aérienne est à souligner. Tout a été mis en oeuvre pour que je passe un moment agréable au salon ou dans cet Airbus A380 à l’occasion de ce jour particulier.

Le produit est vieillissant, c’est évident. Mais le confort est au rendez-vous et cette cabine est toujours pour moi un bon souvenir. Avec les accessoires Sofitel et la montée en gamme globale de l’offre, la compagnie tricolore peut faire patienter ses clients le temps de faire naître le futur nouveau produit La Première à bord du Superjumbo.

Le catering est plaisant. On y trouve certains marqueurs d’une offre First – excellent champagne et belle carte des vins, caviar, produits Lenôtre, Ladurée, … – même si la seconde prestation, exception faite du plat chaud, était un cran en dessous de ce que Servair est en capacité de réaliser pour des vols au départ de Paris.

Un vol comme on aimerait en faire tous les jours … 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire