Reportages

Saga Lounge – Icelandair – Aéroport de Keflavík

Publié par Tyler Birth

L’accès au salon Icelandair fait parti du parcours logique des passagers de la classe Saga et de la classe Premium. Ce Saga lounge, nom repris de celui de la cabine Business de la compagnie aérienne, est situé après le filtre de sûreté – mais avant le passage de la frontière Schengen, ce qui permet à tous les passagers d’y accéder : ceux qui se rendent aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni passeront donc cette formalité à l’issue de leur visite au salon.

A l’entrée du salon, cette large pancarte rappelle l’éligibilité : il s’agit comme souvent des passagers Business et titulaires d’un statut. Ce salon accueille logiquement d’autres compagnies proposant de la Business comme SAS et Lufthansa au départ de Reykjavik. Certains titulaires de cartes de crédit « haut de gamme » ont également accès à ce lounge.

Signalons que les passagers Saga et Premium d’Icelandair sans statut ne peuvent pas inviter d’autres passagers comme c’est le cas de ceux à statut.

DSC07531

Une fois descendu d’un étage (un ascenseur est prévu pour les plus clients les plus chargés), les passagers arrivent dans un lobby où leur éligibilité est vérifiée.

DSC07530

Le salon à proprement parlé se situe sur la gauche et on est accueilli par ce grand monolithe constitué de pierres volcaniques, symbole inévitable de l’Islande.

DSC07474

D’emblée une petite faiblesse : le salon est très sombre car la lumière artificielle n’est pas très poussée. Cette atmosphère a cependant le mérite d’être apaisante.

DSC07466

Ce n’est cependant pas la seule raison qui l’explique puisque des travaux sont en cours à l’extérieur du terminal. De grandes palissades bloquent la vue autant que la lumière. Dommageable en plein été quand le soleil ne se couche jamais, mais peu important en hiver quand il n’y a de toute façon aucune lumière naturelle même en pleine journée.

DSC07519

Cela n’a pas empêché Icelandair d’agencer l’espace contre les cloisons avec notamment des illustrations historiques sur les débuts de la compagnie, créée en 1937 !

DSC07487

Ce salon est très vaste et permet de profiter de nombreux espaces différents.

DSC07514

Au fond, des sièges beiges les uns à côté des autres. Tous sont dotées de prises électriques opportunément placées.

DSC07485

DSC07486

Ailleurs, une grande banquette fait face à des tables et des fauteuils ou chaises.

DSC07481

DSC07480

Au centre du salon : de larges canapés très confortables. Leur disposition, face à face en carré, peut surprendre dans la mesure où rares sont les voyageurs « haute contribution » qui voyagent en groupe. C’était néanmoins le cas le jour de notre visite : proposer ce type d’aménagement permet justement de ne pas isoler les groupes. Par ailleurs, cet agencement correspond plutôt bien au caractère chaleureux des islandais qui n’hésitent pas échanger avec leurs voisins.

DSC07482

DSC07483

Derrière le buffet, une annexe du salon est ouverte par le personnel quand celui-ci se rempli. Cette partie est un peu plus calme car moins fréquentée malgré sa proximité immédiate avec le reste du salon.

DSC07511

DSC07506

On retrouve là aussi des canapés placés en face à face ainsi qu’une nouvelle décoration plutôt AvGeek rappelant une fois encore l’histoire d’Icelandair.

DSC07507

Au fond de cette annexe à gauche, deux toilettes.

DSC07504

Offre de restauration.

Des iPads sont laissés en libre-service au milieu de la salle principale. A côté, des cacahuètes un peu épicées.

DSC07472

Bien entendu, ceci est une infime partie de l’offre de ce salon qui s’avère pléthorique.

Salé.

Retour dans la salle principale où trône un grand buffet proposant une nourriture riche et très variée. A cet endroit, on trouve uniquement du salé.

DSC07518

On y trouve une partie salade que l’on peut personnaliser soi-même avec de nombreux dressings. Derrière, la viande est de l’agneau qu’Icelandair est fière de mettre en avant en tant que cuisine locale – à l’image de ce qu’elle propose à bord.

DSC07493

Autre viande chaude : ces ailes de poulet grillées alléchantes ! Idéales pour les passagers en provenance d’Amérique du Nord.

DSC07499

A côté, de nombreuses verrines aux saveurs hétéroclites à base de légumes, produits de la mer etc.

DSC07497

Le poisson est assez peu présent mais on retrouve quand même ce saumon fumé aux herbes en grande quantité !

DSC07495

Autre sélection salée chaude : des mini-pizzas aux lardons.

DSC07476

Le buffet propose également plusieurs types de fromages à la découpe et quelques fruits.

DSC07478

Sélection avec bière locale Gull.

DSC07488

Sucré.

La sélection sucrée est située dans un coin dédié à quelques mètres du salé. La raison de cette éloignement : l’offre est très généreuse et mérite d’être ainsi mise en valeur !

DSC07503

Pop-corns et nombreuses mignardises au chocolat et fruits ainsi que des muffins !

DSC07470

En hauteur : des chouquettes au chocolat, des crêpes roulées, chocolats etc.

DSC07502

Boissons.

Enfin, côté boissons, un frigo est situé à côté du buffet salé. On y trouve trois bières différentes dont deux locales et une Tuborg danoise. A l’étage en-dessous, du vin … peu avenant.

DSC07479

Ce n’est pas tout car à côté des desserts cette table est réservée aux alcools forts plutôt classiques : Jack Daniel’s, Bacardi, Bailey’s ainsi que des liqueurs comme Cointreau et Grand Marnier. Des boissons qui rappellent également ce qui est proposé à bord en Saga ou dans la carte Saga Shop Kitchen proposée aux passagers Economy.

DSC07471

Salle de bain.

Pour finir, le Saga lounge met une cabine de douche à disposition des passagers. Celle-ci est située derrière l’accueil et on y accède en longeant une frise qui rappelle les dates-clefs de l’histoire d’Icelandair.

DSC07523

Elle est à jour : les nouveaux Boeing 767-300 de la compagnie y figurent !

DSC07525

La cabine est située à côté des toilettes et est mixte. Il faut se faire connaître auprès du personnel avant d’y accéder pour s’assurer de sa disponibilité.

DSC07520

Douche et lavabo.

DSC07521

Sèche-cheveux à disposition dans un panier.

DSC07522

Conclusion.

Le Saga lounge surprend car il est d’un très bon niveau.

Au niveau du mobilier l’identité nordique est assumée et l’ensemble des sièges fauteuils et canapés sont très confortables. Les différents espaces permettent de satisfaire les passagers qui voyagent seuls, en famille, en groupe, veulent travailler, ou se restaurer.

L’offre solide est généreuse, souvent rafraîchie, et très variée. Elle satisfera ceux qui aiment manger frais avec les salades ainsi que ceux qui voudraient du chaud. Petit bémol sur la partie mer où l’on pourrait s’attendre à plus de produits issus de la pêche locale.

Enfin les salles d’eau sont sans doute en sous-nombre compte tenu du la grande capacité du salon.

Icelandair a construit sa stratégie commerciale autour du hub de Keflavík – de fait, proposer un salon de qualité pour ses passagers haute contribution était indispensable ; sa stratégie marketing a, quant à elle, été construite sur la possibilité laissée à tous ses passagers de profiter du pays en prolongeant leur(s) escale(s) : le #MyStopover.

Dans les deux cas, les horaires des vols étant le plus souvent soit tôt le matin soit tard le soir, les passagers attendent du salon qu’il puisse être à la fois confortable pour y passer parfois plusieurs heures, et bien achalandé en terme de catering pour ceux qui voudraient profiter du vol pour dormir.

Un double pari qui semble réussi pour Icelandair.

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire