Actualité Reportages

Le SkyTeam lounge de Hong Kong

dsc04317
Publié par Tyler Birth

L’alliance SkyTeam composée entre autre des compagnies Air France, KLM, Delta, China Eastern, Garuda Indonesia, a été pionnière dans le concept de salon commun à toutes les compagnies membres. La gestion d’un lounge est une activité très coûteuse au quotidien pour l’intendance (catering, ménage, main d’oeuvre etc.) mais également sur le long terme compte tenu des tarifs que peuvent coûter une concession de plusieurs centaines de mètres carré dans un aéroport international.

A l’image des systèmes de réservation et des opérations aériennes, la logique de la mise en commun des ressources et du regroupement a semblé la plus efficace. C’est ainsi que se sont ouverts depuis plusieurs années cinq salons markétés SkyTeam sur quatre continents : Londres, Istanbul, Sydney, Hong Kong, et Dubaï. Prochainement, c’est à Pékin que doit s’ouvrir le sixième salon de cette alliance qui compte, sur ce point, une certaine avance vis-à-vis de ses deux concurrentes.

Hong Kong.

Le choix des escales où s’implantent ces salons ne doit rien au hasard : ce sont systématiquement des hubs non-SkyTeam. Cohérent, puisque dans ces derniers on trouve les salons des compagnies-hôtes qui proposent déjà des services dans les standards requis de qualité tels Air France à Orly et Roissy, Delta à Atlanta et New York – JFK, ou encore Alitalia à Rome et Milan.

Du coup, SkyTeam a choisi les escales où elle est en minorité (comprendre, chez oneworld et Star Alliance). C’est évidemment le cas de Hong Kong, base stratégique oneworld où opère le couple Cathay Pacific et Cathay Dragon, ainsi que la quasi-totalité des compagnies de cette alliance.

La compétition y est très rude pour SkyTeam puisque c’est dans cet aéroport qu’on trouve parmi les meilleurs salons du monde avec The Wing et The Pierdont la partie Business a été rouverte récemment.

D’emblée une impression négative : pour accéder à ce salon il faut descendre d’un étage. Cet état de fait est rarement synonyme de belle vue dégagée sur le tarmac 

vlcsnap-2016-11-16-13h58m46s960

L’entrée de ce salon reprend à l’identique les codes des quatre autres salons de l’alliance : des tons épurés, presque crémeux. Y domine le blanc et les boiseries très claires.

photo-16-11-2016-15-29-27

photo-16-11-2016-15-30-02

Dès l’entrée et face au comptoir, la presse est rangée sur une étagère. Essentiellement des quotidiens locaux – donc inintelligibles pour qui ne sait déchiffrer les sinogrammes.

dsc04339

Ces derniers n’auront qu’à se retourner pour trouver des hebdomadaires, dont certains titres français : ce jour-là on trouvait Le Figaro Magazine, L’Express et L’OBS, mais tous dataient de plus d’une semaine…

dsc04338

Après avoir avoir fait état de son éligibilité, le passager entre dans le salon et fait face à cette longue coursive. A gauche, la partie restauration ; à droite une banquette avec tables basses individuelles. Et bien entendu, cette palissade ouverte, une architecture présente dans tous les salons SkyTeam.

dsc04318

Face à celle-ci, le fameux « living wall » : un mur végétal, l’autre élément indissociable des salons de l’alliance.

dsc04319

Ce salon étant tout en longueur, il présente la particularité d’être de plus en plus silencieux à mesure qu’on s’y enfonce – une vérité qui s’étiole lorsque le salon se rempli.

De l’autre côté de la palissade se trouve la grande partie restauration.

dsc04317

Celle-ci se présente sous forme de buffet avec une large sélection froide, du chaud et même des plats préparés minute comme chez Cathay Pacific.

Le buffet froid propose pas moins de cinq entrées différentes : salade verte, salades de pâtes, quinoa etc.

dsc04326

De l’autre côté, des cloches maintiennent au chaud de multiples féculen comme du riz et des pomme de terre en féculents :

dsc04320

Ainsi que des marinades de porc et de poulet.

dsc04321

Sur le côté, ce stand rappelle le noodle bar de Cathay Pacific !

dsc04324

En ce moment, ces quatre plats sont proposés. Si la préparation prend moins d’une minute (et ne nécessite pas l’utilisation d’un buzzer), la quantité servie est assez limitée.

dsc04325

La partie boisson est également bien achalandée. On la retrouve autour du « Wine Bar« , un espace récurrent dans les salons SkyTeam.

dsc04335

… avec une large sélection de softs froids (en frigidaire) ainsi que des alcools forts.

Point positif de ce lounge : un champagne de la maison Piper est servi dès 17h !

img_6310

Côté boissons chaudes, une machine à café permet de se préparer cafés, cappuccinos, latté, ainsi que des thés Twinings.

dsc04332

Les alcools forts sont nombreux en choix mais de moyenne gamme. Il y a en outre une petite déception sur les verres disponibles : seulement deux types différents, et assez peu engageants.

dsc04333

Il est déconseillé de se risquer avec la sélection de vins.

dsc04334

Un mobilier hétérogène et confortable.

Passons à présent au mobilier de ce salon. Il est très appréciable de retrouver de multiples sièges et fauteuils différents.

Sièges en imitation cuir individuels.

dsc04327

L’assise la plus représentée est ce fauteuil décliné en plusieurs couleurs. Systématiquement associé à une lampe individuelle, la largeur et le moelleux qu’ils offrent est incontestablement un des grands points forts de ce salon.

dsc04328

Enfin, ces cocons ne sont malheureusement qu’au nombre de six. S’ils rappelle largement les fameux Solus de Cathay Pacific, ils offrent un confort supérieur grâce à ces hauts montant calfeutrés qui permettent un isolement phonique optimal. On retrouve sensiblement des fauteuils identiques dans certains Sky Club de Delta Air Lines.

De manière générale, il faut aussi mettre en valeur un élément clé de ce salon : la présence de très nombreuses prises de courant et USB. Il semble y en avoir une de chaque type par siège et fauteuil !

dsc04330

Pour finir en matière d’espaces communs : ce Business Center qui n’en est pas vraiment un. Peut-être aurait-on pu faire l’économie de ces coûteux équipements puisqu’ils ne sont pas utilisés …

dsc04331

Pour cause : le wifi est offert à tous les passagers et le débit est très convaincant.

dsc04336

L’espace yoga au fond du salon est en revanche une belle initiative, surtout dans cette partie de l’Asie. Rare cependant sont les clients qui y passent.

dsc04340

Conclusion.

Le concept de salon SkyTeam est agréable dans la mesure où il créé un centre de gravité pour toutes les compagnies de l’alliance. En mutualisant les frais, il permettent en outre de monter en gamme au niveau de l’offre pour les passager.

A Hong Kong, le niveau est cependant plus faible qu’ailleurs en raison de sa localisation en entre-sol sans aucune vue sur l’extérieur.

Pour finir, voici quelques éléments techniques :

  • Salon ouvert en octobre 2015,
  • Capacité maximale : 230 passagers (et leurs invités, au nombre de 1 par client éligible),
  • Surface de 1000 m² – donc un peu plus de 4 m² par personne,
  • Passagers éligibles : voyageurs en Business, First (même si certaines compagnies prévoient des alternatives) et Elite Plus.

Ouvert de 5h30 à 1h du matin, SkyTeam indique toutefois qu’il est possible d’y accéder dès 24 heures précédant son vol. Sauf visiblement ces quelques heures de fermetures pendant la nuit,

En tout, onze compagnies membres de l’alliance opèrent des vols vers Hong Kong et en font profiter leurs clients.

st1

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire