Actualité Brève

United « Polaris » est arrivée : sera-t-elle à la hauteur des attentes ?

UA7776
Publié par Tyler Birth

La compagnie américaine United inaugurait hier le premier vol « passagers » de son Boeing 777-300ER arrivé au sein de la flotte en décembre 2016. L’entrée en service de ce nouvel appareil pourrait être une information assez banale, United opérant déjà pas moins de 74 appareils du même type, mais en version -200.

C’est en effet United Airlines qui devenait le 15 mai 1995 la compagnie de lancement de ce qui allait se révéler être le best-seller de Boeing.

Source : airliners.net

Source : airliners.net

Mais jusqu’à l’arrivée de ce 777-300ER, le moins que l’on puisse dire est que United ne brillait pas par la qualité des produits qu’elle proposait.

Les cabines de ses Boeing 777-200 sont d’ailleurs pour la plupart configurées avec pas moins de huit sièges de front ! Même full-flat, United propose un des produits les plus denses du marché, et probablement l’un des seuls présentant deux middle seats (British Airways et sa configuration en 2-4-2) !

Ces sièges, qui évoquent davantage un dortoir qu’une classe Affaires, sont de surcroît positionnés dos-à-dos.

Source : blog.sfgate

Source : blog.sfgate

L’ère B/E Aerospace.

Sur certaines lignes cependant, United proposait depuis un produit très confortable : les sièges Parallel Diamond du fabricant américain B/E Aerospace. Des sièges bien connus que l’on retrouve entre autres chez Qatar Airways, Royal Jordanian, ou encore Saudi Arabia.

Source : forbes

Source : forbes

Avec la cabine de ces Boeing 757 « Premium Service », la compagnie américaine inaugurait un siège qui allait être imité quelques années plus tard par American Airlines sur ses Airbus A321 transcontinentaux, et plus récemment par Delta Air Lines sur ses Boeing 757.

United renouvelait d’ailleurs sa confiance envers B/E Aerospace puisque l’on retrouve ces mêmes sièges à bord des Boeing 787 de la compagnie en classe Affaires.

Source : nycaviation

Source : nycaviation

Polaris : un sièges signé Zodiac Aerospace.

Mais United a marqué durablement les esprits lorsqu’elle dévoilait en juin dernier son nouveau concept Polaris. Son Boeing 777-300ER devant recevoir une configuration en 1-2-1 soit… 50% plus aéré que le 777-200 !

UA7775

Source : ausbt.com.au

Cette nouvelle cabine utilise un siège produit par l’équipementier Zodiac Aerospace : le SkyLounge. Pour le design, c’est le studio Acumen qui a été sélectionné, celui-là même qui a dessiné la nouvelle Business d’Hawaiian Airlines ou encore celle d’Etihad Airways.

UA7776

Un siège que l’on retrouve assez peu dans l’aérien même s’il ressemble fortement aux Solstys de Stelia. Le plus gros client est Emirates puisqu’il a choisi ce siège pour équiper ses Airbus A380, même si le design est en totale opposition avec celui de l’américaine !

Mise en ligne et fin du 747.

C’est le 13 février 2017 qu’a été inauguré le nouveau 777 sur une ligne emblématique entre Chicago et San Francisco : deux hubs de United.

UA7777

Le Boeing sera positionné initialement sur des liaisons transcontinentales (EWR-SFO) avant de franchir l’océan Pacifique (à l’image du Boeing 787 avant lui) et une liaison vers Hong Kong.

La ligne SFO-HKG étant l’une des dernières où il est possible de voler à bord d’un Boeing 747 de la compagnie, le message est clair et United n’entend pas prolonger inutilement les opérations du quadri-réacteur.

Si cette nouvelle est positive concernant l’expérience vécue par les passagers à bord, elle entraîne inexorablement la disparition à terme de la First internationale que propose encore United. Cette classe de voyage, nommée chez United « Global First« , progressivement retirée des appareils américains depuis longtemps, subsistera alors uniquement chez American Airlines.

Conclusion.

United est exemplaire avec Polaris. Les nouveautés qu’apporte ce produit sont intéressantes puisqu’elles tranchent avec ce qui se fait par ailleurs chez ses deux concurrentes principales.

De plus, celle-ci n’arrive pas seule puisque les salons ont eux-aussi été mis à jour tout comme le kit de confort de marque Cowshed.

Pour se faire une idée en vol il faudra donc viser les vols transcontinentaux ou transpacifiques de l’américaine. Une autre bonne raison de profiter de leur campagne de status match qui prévoit précisément ce type de routes ! Alternativement, leurs offres promotionnelles récurrentes d’achat de miles sont si généreuses qu’elle permettent d’envisager Polaris par ce biais. 😉

Le jeu en vaut manifestement la chandelle !

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire