Actualité

[ACTUALITÉ] Devons nous dire adieu aux rédemptions First de Cathay Pacific ?

Publié par Tyler Birth

On apprenait dans la presse hongkongaise ces derniers jours que la compagnie aérienne Cathay Pacific projetait de fermer la classe de réservation correspondante aux rédemptions de sa cabine First à ses partenaires. En d’autres termes, l’idée serait de ne proposer ces sièges qu’uniquement aux membres de son programme de fidélité Marco Polo via Asia Miles.

Cathay Pacific : un produit First qui tend à se raréfier ?

C’est en effet un rebondissement – presque – inattendu du côté de la compagnie hongkongaise, membre de l’Alliance oneworld. Nous avons eu l’occasion d’évoquer cette problématique à de nombreuses reprises, Cathay Pacific est l’une des compagnie aérienne à favoriser lors des échanges d’Avios en billets primes, notamment en cabine First. D’autant plus que British Airways permet, pour les membres du BAEC, l’utilisation d’un système Avios & Money très utile afin de faire baisser la facture en monnaie de fidélité.

Cathay Pacific dispose de seulement six sièges en cabine First qui équipent ses Boeing 777-300ER conférant ainsi au produit son caractère exclusif. Exception faite sans doute de la nouvelle cabine Air France La Première qui ne comporte que quatre sièges, les autres compagnies propose a minima huit sièges.

Caviar P CX

Il n’est cependant pas rare de rencontrer des difficultés dans l’obtention de redemptions First sur cette compagnie au travers du programme de fidélité de British Airways. À la différence de Air France, Delta Airlines, KLM pour Skyteam par exemple où, il faut bien le reconnaître, il est très peu probable de ne pas pouvoir obtenir de disponibilité à une date donnée, Cathay Pacific rend très souvent son calendrier de redemption “octroyées » à British Airways désespérément vide.

Et visiblement, ça n’ira pas en s’améliorant !

Un état des lieux du drame

C’est cet article du South China Morning Post qui a mis la puce à l’oreille à de nombreux observateurs aériens.

« Cathay had been examining the feasibility of shifting its focus to members of the Marco Polo Club and another rewards scheme, Asia Miles« .

L’idée n’est pas nouvelle et existe déjà chez certaines compagnies aérienne comme Singapore Airlines dont la First ne peut être réservée qu’uniquement par les membres du programme KrisFlyer.

Même chose d’ailleurs du côté francophone avec Air France où la cabine La Première n’est accessible qu’aux clients membres du programme de fidélité Flying Blue  … encore faut-il en être un membre Gold ou Platinum pour avoir y avoir accès.

Ce n’est encore qu’une rumeur mais c’est évidemment une – très – mauvaise nouvelle pour les voyageurs fréquents quand on connait la valeur des miles au sein de l’alliance oneworld, surtout chez les deux compagnies phares que sont British Airwaysqui a, en outre, massivement dévalué son programme le mois dernier – et American Airlines.

Des rédemptions avantageuses

À titre d’exemple, voici ce que l’on pouvait s’offrir avant le 28 avril 2015 – date de la Grande Dévaluation – avec 90 000 Avios et un complément tarifaire de 56 EUR.

Il était en effet possible d’acquérir un billet First avec Cathay Pacific entre Zurich et Hong Kong à un tarif, hors négociation, tout à fait raisonnable.

Capture d’écran 2015-05-17 à 09.00.37

Dorénavant, le BAEC, programme de fidélité de la compagnie britannique, est beaucoup moins généreux … Avec un montant augmenté de plus de 30% sur le même trajet, nul doute que cette dévaluation porte préjudice.

Capture d’écran 2015-05-17 à 08.38.51

Outre-Atlantique, le programme est bien plus intéressant. Avec une rédemption qui s’élève à 70 000 miles pour un voyage en First entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est comme le montre leur charte, l’intérêt est tout autre !

Capture d’écran 2015-05-17 à 08.54.16

C’est assurément la manière la plus opportune de dépenser ses miles Aadvantage. Pour mémoire, 70 000 miles correspondent ici aux trois quart du chemin à parcourir pour l’obtention du statut Executive Platinum – soit le statut Emerald oneworld.

Une modification justifiée des conditions d’attribution des sièges ?

Ce qui n’est encore que spéculation pourrait bien être officialisé dans les prochains mois car la compagnie hongkongaise a bien compris que ses clients étaient les grands perdants dans ce mode de fonctionnement.

« At present, Cathay lets clients of partner airlines book flights using air miles accrued through their own flier programmes. But these passengers can redeem Cathay flights at much cheaper rates than Marco Polo Club members, putting its own privileged customers at a disadvantage. One such partner carrier is American Airlines […]. »

En effet, voici la chart Asia Miles pour un voyage Europe – Asie du Sud-Est.

Capture d’écran 2015-05-17 à 08.33.46

Reprenons l’exemple de notre vol entre Zurich et Hong Kong avec la compagnie cinq étoiles.

Ainsi, 105 000 Asia Miles (Aller simple) sont nécessaires à l’obtention de cette prime contre 70 000 seulement chez American, soit exactement 50% de plus.

Par ailleurs, c’est 180 000 Asia Miles qui seront nécessaires pour effectuer un Aller-retour au lieu de 140 000 chez AAdvantage, soit presque 30% de plus.

La synthèse de ce calcul est rapidement effectuée.

On peut vraisemblablement s’attendre dans les prochains mois soit, au mieux, à une dévaluation de la charte AAdvantage, soit, dans le pire des cas, à une exclusion du produit First – ou plus ? – chez d’autres partenaires.

Conclusion

Est-il venu le temps de dire Adieu aux rédemptions First avec Cathay Pacific lorsque l’on est membre d’un programme de fidélité partenaire ? Rien n’est aujourd’hui certain.

C’est un non-évènement. Du moins, pour le moment.

Ces suppositions forcent cependant à s’interroger, peut-être plus tôt que prévu, sur l’utilisation de cette monnaie de fidélité.

Encore faut-il trouver de la disponibilité …

 

 

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire