Carte de crédit

[CARTE DE CREDIT] Carte MBNA Alaska Airlines, la petite carte qui peut faire beaucoup, même au Québec !

Publié par Tyler Birth

Matthieu Guyonnet-Duluc notre correspondant canadien nous fera vivre chaque semaine l’actualité AvGeek outre-Atlantique. TylerBirth ne se contentant jamais de l’actualité brute, Matthieu Guyonnet-Duluc nous la fera vivre sous l’angle du voyageur fréquent en la nourrissant d’astuces pour optimiser ses revenus et ses dépenses de miles.

Carte MBNA Alaska Airlines, la petite carte qui peut faire beaucoup, même au Québec !

Le monde des programmes de fidélités des compagnies aériennes a deux facettes : l’accumulation et la dépense de miles. Nous avons abordé la semaine dernière la dépense avec la nouvelle liaison d’Air China entre Pékin et Montréal. Nous allons découvrir cette semaine une des multiples façons d’accumuler des miles : les cartes de crédit. Avec les vols, c’est le moyen plus rapide pour amasser un petit pactole.

Introduction générale aux cartes de crédit.

Nous réservons pour un futur billet la question du score de crédit, mais je voulais quand même décrire rapidement la situation pour nos lecteurs de France ou les nouveaux arrivants au Québec.

La majorité des clients des banques françaises possèdent une carte de crédit (bleue) de la banque qui détient leur compte courant. Au Canada et en Amérique du Nord en général c’est aussi le cas, mais la relation est plus souple. Bien que votre banque vous proposera sans doute une carte, son paiement se fait par virement vers le compte de la carte de crédit comme s’il s’agissait d’un compte tiers.

De plus rien ne vous empêche d’avoir une carte de crédit d’un établissement bancaire sans avoir d’autre produit. Enfin, et c’est cela qui nous intéresse, les banques et autres établissements financiers offrent de généreux bonus pour l’ouverture d’une nouvelle carte. Ces bonus sous forme de points ou miles peuvent être liés à une compagnie aérienne, une chaîne d’hôtels ou des devises (points) propres à la banque. La souscription peut donner lieu à des frais annuels parfois annulés la première année.

À la lecture de ce billet et de ceux qui suivront vous comprendrez qu’il y a donc pas mal de paramètres à prendre en compte : le bonus, le rythme d’accumulation, les frais d’adhésion annuels et la valeur relative de la devise gagnée, comparée à celle des autres programmes.

Voici trois exemples de cartes.

Carte Visa de la banque TD liée au programme aérien Aeroplan.

alaska-1

Carte American Express du programme hôtelier Starwood Preferred Guest.

alaska-2

Carte Mastercard Capital One Voyage Plus World Elite (points génériques).

alaska-3La preuve par l’exemple avec la carte MBNA Alaska Airlines.

Aujourd’hui nous allons aborder une carte méconnue pour montrer un principe clé dans la vie d’un passionné des voyages aériens : il faut savoir penser en-dehors des sentiers battus.  Première réaction quand on parle d’adhérer à une carte Alaska Airlines :

Alaska Airlines est une compagnie fondée en 1932. Aujourd’hui sa flotte comporte 145 appareils desservant 104 destinations. Contrairement à ce que son nom indique, elle est basée à Seattle dans l’État de Washington. Sa flotte est exclusivement constituée de Boeing 737 et ses destinations sont centrées sur la côte Ouest des États-Unis et du Canada avec quelques exceptions vers la côte Est.

alaska-4

Le Programme Mileage Plan d’Alaska Airlines et en quoi est-il intéressant.

Le programme de la compagnie est assez classique dans ses caractéristiques principales : vous accumulez des miles en volant sur des vols Alaska Airlines ou des compagnies partenaires pour atteindre un statut et échanger des miles contre des vols à prix réduits.

Les différents statuts sont : MVP, MVP Gold et MVP Gold 75k.
alaska-5Là où le programme de la compagnie est intéressant c’est dans la multiplicité des partenaires. En effet, Alaska Airlines n’appartient à aucune des trois grandes alliances mais à signé des accords avec une multitude de compagnies, dont plusieurs appartiennent à oneworld ou Skyteam.

Les partenaires d’Alaska Airlines.alaska-6

Par conséquent, même si vous avez des miles avec cette compagnie, vous allez pouvoir les utiliser sur des vols opérant bien en-dehors du territoire de la compagnie.

La carte MBNA Mastercard Alaska Airlines.
alaska-7

C’est une carte Mastercard qui offre un bonus de 25.000 miles au moment de l’adhésion, donc sans exigences de dépenses minimales.  Vous accumulez un point par dollar dépensé, un taux qui monte à 3 points pour les achats de vols chez Alaska Airlines. Son coût est de 75$ par an.

Le tableau des billets primes est propre à chaque partenaire, mais regardons certains exemples. Si nous prenons des vols Canada-USA chez American Airlines ou Delta nous sommes à 25.000 miles pour un aller/retour en classe Économie. Les frais de réservation s’élèvent à 12.5$ par segment. alaska-8 alaska-9

Suivons un exemple avec American Airlines entre Montréal et Chicago.

alaska-10

Il faut cocher la case use miles. Notez au passage que partant d’une ville non desservie par Alaska Airlines on ne peut utiliser la fonction miles + cash qui permet de mixer miles et argent comptant.

Le site nous propose alors des vols avec des compagnies différentes sur des classes différentes, très pratique ! alaska-11

Nous allons choisir les vols directs à 12 500 miles avec l’aller à 62$ et le retour à 19$, voici le total : alaska-12

Le total se découpe comme suit :

  • Base Fare and Surcharges: $0.00
  • Taxes and Other Fees: $54.30
  • Partner Award Booking Fee: $25.00
  • Total Fare: USD  $79.30 (environ 106 CAD)

Le même vol via Google Flightsl, qui fait partie des moins chers en vol direct recherché à la même date – 29 septembre 2015) :  1 210 CAD.
alaska-13

Pour résumer.

  • Coût d’acquisition du billet prime : frais d’adhésion le prix du billet prime de 25.000 miles = 75 +106 soit 181 CAD soit 0.7 cents au miles ;
  • Coût d’un même billet sans prime : 1210 CAD soit 4.84 au miles

On aurait sans doute pu trouver des billets moins chers en s’y prenant plus tôt ou en cherchant des vols avec escales. Mais un vol sans escale aux USA pour un week-end imprévu est très appréciable quand on valorise son temps.

Les autres avantages du programme Mileage Plan.

Le programme permet de faire des stop-over et ceci même sur les billets aller simple. Très pratique pour les voyages vers l’Asie pour visiter deux villes ou plus avec un même billet. Les compagnies partenaires comme Cathay Pacifique chargent 100.000 miles pour un aller-retour en classe Affaires au lieu de 150 000 à 155 000 pour Aeroplan. Une compagnie convoitée comme Emirates est aussi présente dans les partenaires.

Il est assez flexible sur la politique d’annulation : sans frais avant 60 jours, 125$ après.

Si vous voulez voyager sur Alaska Airlines, la carte de crédit vient avec un billet compagnon vous permettant d’acheter une deuxième place en Economie pour 119$ CAD hors taxes.

Enfin ils ont aussi des promotions régulières intéressantes, comme l’achat de miles avec bonus :

Alaska-14

Conclusion :  ce que vous devez en retenir.

Nous avons donc choisi la carte Alaska Airlines MBNA comme introduction aux offres de cartes de crédit qui permettent d’acquérir un pactole de miles à moindre frais. Cette carte illustre bien les avantages de Mileage Plan : un coût d’acquisition modeste avec de riches possibilités de rédemptions tant en Amérique du Nord que vers l’Asie. Derrière une compagnie à l’image lointaine peuvent se cacher des gains immédiats fort intéressants.

Souscrivez au blog pour suivre les prochains articles sur les autres cartes de crédit et les programmes de fidélité au Canada.

Matthieu Guyonnet-Duluc.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire