Actualité Brève

L’Airbus A350 de Thai Airways se posera bien à Melbourne … mais pas ce mois-ci !

TG5
Publié par Tyler Birth

Le 31 août 2016, la compagnie aérienne Thai Airways prenait possession de son premier des 12 Airbus A350 commandés, lors d’une cérémonie à son arrivée à Bangkok. Quelques jours plus tard, le 4 septembre, avait lieu le vol inaugural de l’appareil à destination de Chiang Mai où de nombreux passionnés s’étaient donnés rendez-vous afin d’être les premiers passagers commerciaux à voler à bord de cet avion.

Après sa tournée de familiarisation des équipages entre Bangkok, Chiang Mai et Phuket, l’Airbus A350 de Thai Airways est appelé à un avenir plus grand que celui de navette domestique, aussi noble soit la fonction. Ainsi, le nouvel appareil surnommé Wichian Buri devait prendre son envol pour sa première destination long-courrier le 16 septembre 2016 vers Melbourne.

TG1

Les vols en Airbus A350 reliant Bangkok et Melbourne sont les suivants :

  • TG465 – BKK-MEL – Départ : 00h15 – Arrivée : 12h05
  • TG466 – MEL-BKK – Départ : 15h15 – Arrivée : 21h45

Le vol est actuellement opéré en Boeing 777-200.

TG4

– Source : wikicommons –

Mais vendredi, en début de soirée, la compagnie aérienne thaïlandaise a pris la décision de repousser l’entrée en service de son Airbus A350 sur la ligne Bangkok – Melbourne. Cette information a été annoncé à l’occasion d’un communiqué de presse.

Bangkok, 9 septembre 2016 – La compagnie Thai Airways société publique à responsabilité limitée (THAI) annonce aujourd’hui un retard quant à l’entrée en service de l’A350, le nouvel appareil de la flotte de Thai, à destination de Melbourne, Australie.

D’après les informations émanant de la compagnie aérienne, cette modification du calendrier serait liée au retard accumulé dans le processus d’approbation des autorités australiennes relatif à ce nouvel appareil de Thai Airways tout en rappelant pourtant que l’accord était intervenu bien plus rapidement à l’occasion de l’arrivée du Boeing 787-8 dans la flotte thaïlandaise. Les autorités effectueraient actuellement des inspections complémentaires.

Pour Thai Airways, l’approbation devrait intervenir à temps pour la saison hiver IATA débutant à la fin du mois d’octobre. Dans l’attente de celle-ci, le nouvel Airbus A350 sera cantonné à ses liaisons actuelles entre Bangkok et les villes de Chiang Mai et Phuket. Quant à Melbourne, les Boeing 777-200 resteront positionnés jusqu’à l’aval des autorités australiennes.

En attendant, THAI exploitera l’A350 entre Bangkok – Chiang Mai et Bangkok – Phuket permettant ainsi aux passagers de Thaïlande de découvrir pendant une plus longue période l’élégance de ce nouvel appareil.

Pour l’heure, le chargement de l’information dans les GDS n’est pas effectué et l’Airbus A350-900 apparaît toujours le 16 septembre 2016 vers et depuis l’Australie.

TG2

TG3

Conclusion.

Thai Airways a fait le choix de conserver Melbourne comme première destination long-courrier, malgré les retards engendrés par l’aval des autorités australiennes, plutôt que de bouleverser son calendrier.

Il est tout de même surprenant que la compagnie aérienne envisage sereinement Chiang Mai et Phuket comme seules destinations de l’avion pendant près de deux mois – même s’il est compréhensible qu’elle ne souhaite pas engager d’autres procédures administratives pour opérer son A350 vers une autre escale avant les dates programmées. De plus, ces deux villes sont déjà desservies par des widebody : cette modification du calendrier ne viendra donc pas transformer les habitudes de Thai Airways.

Enfin, si le processus d’approbation prend davantage de temps que prévu en raison de la nouveauté qu’il comporte, il n’est pas sans créer l’étonnement. Thai Airways ne serait pas la première compagnie aérienne à desservir l’Australie en Airbus A350 puisque Qatar Airways opère déjà avec ce même type appareil entre Doha et Adélaïde.

Certaines décisions ont leurs raisons que la raison ignore ! 😉

Tyler.

 

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire