Programme de fidélité

[PROGRAMME DE FIDELITE] Flying Blue – Une nouvelle dévaluation du programme qui fait très mal !

85
Publié par Tyler Birth

***UPDATE*** Pour compléter cet article, sachez qu’il est toujours possible d’obtenir les primes à l’ancien barème non réévalué en téléphonant à Flying Blue et en insistant. Cette possibilité est offerte jusqu’au 31 août 2015. Profitez-en ! ***Source : Flyer Talk***

Blog

 

****************************************

Les compagnies aériennes sont-elles de moins en moins généreuses avec les billets primes ? C’est la question que nous sommes en droit de soulever. En effet, 2015 n’est pas une année évidente pour les voyageurs fréquents qui sont confrontés aux dévaluations successives des programmes de fidélité des compagnies aériennes. Cette année a débuté sur les chapeaux de roues avec ce que j’ai appelé La Grande Dévaluation du British Airways Executive Club. Souvenez-vous, à l’époque, les classes « avant » avaient payé un lourd tribut à ce massacre. D’autres dévaluations sont en cours, nous reviendrons dessus – très – rapidement.

Rares sont les compagnies qui vont crier haut et fort ces inflations. Et c’est compréhensible : ce n’est jamais très flatteur.

La discrète dévaluation.

Il y a une récente dévaluation qui est passée plutôt inaperçue : celle du programme Flying Blue des compagnies aériennes Air France – KLM. Ce sont toutes les classes de voyage – notamment en cabine La Première puisque seuls les billets primes flexibles sont disponibles dans cette classe de voyage  – qui subissent de plein fouet ce nouvel aménagement du programme impacté par l’augmentation du nombre de miles demandé pour les billets FLEX.

Ces modifications sont entrées en vigueur depuis le 1er juillet 2015.

85

Plusieurs types de billets primes existent. Le nombre de miles requis dépend du type de billet prime sélectionné. On retrouve ainsi :

  • La Prime Classic où le nombre de miles requis est calculé en fonction de la classe de réservation et de la destination ;
  • La Prime Promo où le nombre de miles nécessaires peut être jusqu’à 50% inférieur au nombre de miles requis pour une Prime Classic ;
  • La Prime de surclassement qui permet de modifier sa classe de voyage moyennant une dépense en miles et un réajustement tarifaire en fonction de la classe de réservation initiale.
  • La Prime Flex qui est, comme son nom l’indique flexible avec une modification et une annulation possibles sans frais.

Capture d’écran 2015-07-22 à 21.07.09

Et c’est cette dernière qui est ici concernée.

Une opératrice Flying Blue me le confirmait ce soir par téléphone, les billets flexibles – Prime Flex – sont les seuls impactés par ces modifications.

L’exemple.

Prenons l’exemple d’un vol entre Los Angeles, aux Etats-Unis et Tel Aviv, en Israël en cabine La Première en Business sur le vol entre Paris et Tel Aviv – pour les besoins de l’exemple.

  • Avant le 1er juillet 2015, il était nécessaire de débourser 162 500 miles pour parcourir ces 7 575 miles.
    Capture d’écran 2015-07-22 à 20
  • Depuis le 1er juillet 2015, Flying Blue vous demandera de débourser 200 000 miles pour le même parcours.

Capture d’écran 2015-07-22 à 20.23.22

L’augmentation est réelle puisque le billet prime est plus « cher » en miles d’environ +25%. Le montant des taxes quant à lui n’a pas augmenté.

Flying Blue précise que le nombre de miles requis est calculé en fonction de la classe de réservation et de la destination. Bien entendu, le programme de fidélité ne va pas modifier son barème en miles en fonction de telle ou telle ville sur le globe mais va raisonner en terme de zone géographique. Ainsi, à titre d’exemple, c’est toute l’Amérique du Nord qui passe ici à 200 000 miles nécessaires pour vols en cabine La Première.

Capture d’écran 2015-07-22 à 19.59.53

C’est d’ailleurs pour cela que le Los Angeles – Tel Aviv requiert un nombre de miles identique à un Los Angeles – Paris (ou inversement) dans la mesure où Tel Aviv est considéré comme étant dans la même zone géographique que Paris pour le programme de fidélité.

Capture d’écran 2015-07-22 à 19.59.39

Même sanction pour Dubaï en cabine La Première160 000 miles sont nécessaires désormais à la place des 130 000 miles demandés précédemment.

Capture d’écran 2015-07-22 à 20.23.45Singapour, même combat ! L’une des destinations la plus chère en miles du réseau augmente également de 25% environ puisque ce ne sont plus 260 000 miles aller-simple qui sont nécessaires mais bel et bien le chiffre astronomique de 320 000 miles !

`Capture d’écran 2015-07-22 à 20.00.15`

Conclusion.

Il y a encore quelques jours, je vous parlais de la promotion estivale du programme Flying Blue à l’achat de miles en vous déconseillant d’en acquérir – du moins pour le plaisir d’en accumuler.

Je reste sur ma position.

On ne va pas se mentir, c’est principalement la cabine La Première qui est souffre puisque pour cette classe de voyage, seuls des billets flexibles – Prime Flex – existent.  On trouve encore de nombreuses primes dîtes « classic » en Business, Premium Economy et Economy, ce type de billet n’ayant pas été impacté pour le moment.

Est-ce un avertissement que Flying Blue souhaite envoyer à ses clients fidèles : une dévaluation plus complète et des modifications plus profondes doivent elles être attendues sous peu ?

Je pense en effet que c’est une première étape.

Les billets primes en First vont se faire soit de plus en plus rarescomme chez Cathay Pacific pour les non-membres du programme Marco Polo – soit de plus en plus inaccessibles – comme avec cette dévaluation ciblée.

Il souffle comme un vent d’élitisme sur les programmes de fidélité en excluant petit à petit les cagnottes de miles trop peu fournies …

Et il n’est pas certain que chez Flying Blue on sache avec précision Ô combien il peut être difficile d’accumuler des miles, même en parcourant plusieurs fois le globe tous les ans !

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

6 Commentaire

Publier un Commentaire